Faire un don
Santa Lucia 2209/2017 © L'Osservatore Romano

Santa Lucia 2209/2017 © L'Osservatore Romano

Visite impromptue du pape François à Santa Lucia

Les Vendredis de la Miséricorde continuent après le jubilé

Les “Vendredis de la miséricorde” n’ont pas pris fin avec le Jubilé de la miséricorde: ce vendredi 22 septembre 2017, le pape s’est rendu, vers 16h, à la Fondation Santa Lucia, sur la Via Ardeatina, au sud de Rome, un centre d’excellence pour la rééducation après des ruptures d’anévrisme, des lésions à la moelle épinière, la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaque. La Fondation a publié des photos de la rencontre sur sa page Facebook.

Les personnes qui se trouvaient sur le parking au moment de l’arrivée du pape l’ont “accueilli avec joie” dit un communiqué du Saint-Siège.

La présidente de l’association, Maria Adriana Amadio, est venue à sa rencontre accompagnée du directeur général, Edoardo Alesse, et de membres du personnel.

Le pape s’est rendu tout d’abord auprès des enfants affectés de pathologies neurologiques. Il s’est arrêté pour plaisanter avec eux, et il a échangé quelques paroles avec les parents pour les réconforter.

La rencontre a eu lieu alors que les enfants faisaient leurs exercices pour la rééducation motrice “souvent douloureuse et fatigante”.

Le pape a suivi ces exercices avec attention.
Puis il s’est rendu auprès des jeunes de 15-25 ans, tétraplégiques ou paraplégiques à la suite d’accidents de la route.

Il a aussi découvert la salle de sport où les personnes âgées font elles aussi des exercices de récupération motrice.

Le pape a ainsi voulu “encourager” chacun dans ces exercices et inviter à “espérer dans l’avenir” et à avoir confiance dans la recherche scientifique qui permet des progrès dans ce domaine.

Le pape s’est également rendu dans la petite chapelle du centre, avant de rejoindre le Vatican.

Tout au long du Jubilé de la miséricorde, le pape est sorti le vendredi après-midi pour accomplir “des gestes de proximité et de soutien aux plus défavorisés de Rome et de sa région: c’étaient les “Vendredis de la Miséricorde”.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel