Faire un don
Angélus 2 déc. 2018 @Vatican Media

Angélus 2 déc. 2018 @Vatican Media

Pour la « Syrie bien-aimée », le pape François allume une lumière et prie pour la paix

« L’espérance de paix des enfants de Syrie »

Le pape François a allumé une lumière pour la paix « dans la Syrie bien-aimée »  – il a employé l’expression deux fois – après l’angélus de ce dimanche 2 décembre 2018, premier dimanche de l’Avent, dans le cadre de la campagne de l’Aide à l’Eglise en détresse: « 50 000 bougies pour la paix en Syrie« .

« L’avent est un temps d’espérance, a dit le pape après l’angélus de midi. En ce moment je voudrais faire mienne l’espérance de paix des enfants de Syrie, de la bien-aimée Syrie, martyrisée par une guerre qui dure maintenant depuis huit ans. C’est pourquoi, en adhérant à l’initiative de l' »Aide à l’Eglise en Détresse », je vais maintenant allumer une bougie, avec beaucoup d’enfants qui feront de même, des enfants syriens et beaucoup de fidèles du monde qui allument aujourd’hui leurs bougies. »

Le pape François a placé à sa gauche un grand cierge allumé, de l’AED, orné de photos de Syrie.

Le pape a ensuite exprimé cette prière, en italien, pour les chrétiens de Syrie et du Moyen-Orient: « Que cette flamme d’espérance et tant de petites flammes d’espérance dissipent les ténèbres de la guerre! Prions et aidons les chrétiens à rester en Syrie et au Moyen-Orient comme des témoins de la miséricorde, du pardon et de la réconciliation. »

Puis il a étendu sa prière à tous les pays frappés par des conflits: « Que la flamme de l’espérance rejoigne également tous ceux qui subissent ces jours-ci des conflits et des tensions dans différentes autres parties du monde, proches et lointaines. Que la prière de l’Eglise les aide sentir la proximité du Dieu fidèle et qu’elle touche chaque conscience en vue d’un engagement sincère en faveur de la paix. »

Il a aussi appelé à la conversion des fauteurs et de guerre et des marchands d’armes: « Et que Dieu, notre Seigneur,  pardonne ceux qui font la guerre, font les armes pour se détruire, et qu’ils convertissent leur coeur ».

Il a prié pour la paix en Syrie avec des dizaines de milliers de personnes, présentes sur la place et grâce aux media, en disant: « Prions pour la paix dans la Syrie bien-aimée: Ave Maria… »

Pendant tout le mois de novembre, la paix, c’était l’intention de prière du pape, portée par son Réseau Mondial de Prière (RMPP).

Le pape a ensuite salué les Romains et les pèlerins présents pour l’angélus, Place Saint-Pierre, en particulier ceux venus  de Linden (États-Unis d’Amérique), de Valence et de Pampelune (Espagne); ainsi que les étudiants et les professeurs du Collège « Claret » – saint Antoine-Marie Claret – de Madrid. Il a aussi salué, pour l’Italie, le choeur polyphonique de Modica, les fidèles d’Altamura, Conversano et Laterza.

« Je vous souhaite à tous un bon dimanche et un bon chemin de l’Avent. S’il vous plaît n’oubliez pas de prier pour moi. Bon déjeuner et au revoir! », a conclu le pape en saluant de la main la foule rassemblée sur la place où l’arbre de Noël est arrivé et où des sculpteurs préparent la crèche de sable selon la tradition vénitienne.

 

 

 

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel