Faire un don
Visite du président du Soudan du Sud Salva Kiir Mayardit © Vatican Media

Visite du président du Soudan du Sud Salva Kiir Mayardit © Vatican Media

Soudan du Sud : pour « un avenir de paix et de prospérité », par le card. Parolin

Méditation lors de la retraite spirituelle des leaders au Vatican

Un « temps de grâce » consacré à la réflexion et à la prière, pour demander à Dieu « un avenir de paix et de prospérité pour le peuple du Soudan du Sud » : le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin a caractérisé ainsi la retraite spirituelle à l’intention des leaders politiques et religieux de ce pays africain qui s’est déroulée les 10 et 11 avril 2019 au Vatican.

D’après Vatican News, en ouvrant le rendez-vous, le cardinal a transmis les salutations de bienvenue du pape François. Le cardinal Parolin a expliqué que ces deux jours passés au Vatican avaient été approuvés par le pape sur proposition de l’archevêque de Cantorbéry et primat de l’Église anglicane, Justin Welby. Il s’agit, a souligné le secrétaire d’État, d’une initiative « spirituelle, œcuménique et diplomatique ». L’archevêque de Canterbury, Justin Welby, a remercié le pape pour son hospitalité, souhaitant que le Saint-Esprit « repose » sur tous les dirigeants du pays, présents ou non à la retraite.

Au cours de la rencontre, le prédicateur, le jésuite Agbonkhianmeghe Orobator, président de la Conférence des Supérieurs majeurs d’Afrique et de Madagascar, a expliqué le vrai sens de la retraite spirituelle, un temps « pour rencontrer Dieu », un temps dans lequel « Dieu peut nous rencontrer ».

Le Christ, a-t-il poursuivi, « nous parle ici », non pas « avec le téléphone portable », ni « via Twitter, Facebook, Instagram », mais dans un chemin de guérison, de purification et de mission d’« artisans de la paix ».

Le jésuite a invité à se parler « les uns les autres » du fond des cœurs, éclairés par l’Esprit, sans jamais oublier les 13 millions d’habitants du Soudan du Sud, afin que l’accord de paix soit signé avant tout « dans nos cœurs ».

Par ailleurs, le prédicateur a exhorté les personnes présentes à méditer sur l’hymne national du pays. Il a lancé un appel à retrouver le « rêve » de l’hymne national, au-delà des « hostilités » et des « malentendus », en choisissant entre guerre et paix, en choisissant « la vie ».

À la retraite au Vatican étaient présents les membres de la Présidence de la République du Soudan du Sud, qui, sur la base de l’accord sur la résolution du conflit, signé en septembre dernier à Addis-Abeba, prendront leurs fonctions officielles le 12 mai 2019 : Salva Kiir Mayardit, président de la République ; les vice-présidents désignés, Riek Machar Teny Dhurgon, Taban Deng Gai et Rebecca Nyandeng De Mabio, veuve du dirigeant sud-soudanais, John Garang. Étaient également présents les membres du Conseil des églises du Soudan du Sud, accompagnés des prédicateurs de la retraite, Mgr John Baptist Odama, archevêque de Gulu (Ouganda), et le père Agbonkhianmeghe Orobator.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel