Faire un don
Pompiers du Vatican © Radio Vatican

Pompiers du Vatican © Radio Vatican

Séisme en Italie: les pompiers du Vatican participent au sauvetage d’un enfant de 3 ans

Sauver des vies et donner le réconfort du pape

Les pompiers du Vatican envoyés par le pape François pour aider les secouristes après le séisme qui a dévasté le centre de l’Italie le 24 août 2016, ont participé au sauvetage d’un enfant de 3 ans, dans la zone d’Amatrice. Après le drame qui a fait au moins 267 morts et près de 400 blessés, l’équipe du petit Etat essaie de sauver encore des vies et d’apporter aux victimes le réconfort du pape.

Le géomètre Orlando Latini, coordonnateur de l’équipe des six pompiers, raconte l’opération de sauvetage au micro de Radio Vatican le 26 août : « Sur une signalisation donnée par un oncle, nous sommes allés à destination et nous avons commencé à travailler. L’intervention a été compliquée : nous avons été impliqués de 17h15 à 21h40. (…) Les collègues ont retrouvé l’enfant dans la partie nord. Cela a été une grande satisfaction pour nous tous. Nous avons continué à chercher parmi les décombres et malheureusement nous avons retrouvé les corps sans vie de la mère et du père » et de la sœur de dix ans.

Quant à l’enfant rescapé, se réjouit-il, « on nous a dit qu’il était en bonne forme. Il était évidemment sous le choc mais on l’a immédiatement porté dans un lieu sûr où on s’est occupé de lui. Ceci nous a donné la force de continuer notre travail. »

Proximité du pape

Evoquant la situation dans les régions dévastées où les habitants sont « sous le choc, pleurent », sont « désespérés », il explique que si l’on peut faire « peu de choses », les pompiers font « tout pour faire sentir la proximité du Saint-Père ».

« Une des premières indications reçues par le Saint-Père était de donner un soutien moral », ajoute-t-il : « Pendant les quelques moments de repos, nous ne nous reposons pas, mais nous allons voir les prêtres, nous cherchons les gens et nous donnons des chapelets et des images bénies », remis par le pape François.

Sauver des vies

Orlando Latini exprime aussi leur volonté de « sauver des vies humaines ». « Tant qu’il y a une petite possibilité, assure-t-il, nous allons jusqu’au bout. Nous y allons sans peur, nous donnons l’impression que nous sommes valeureux, mais (…) nous ne sommes poussés que par la volonté de sauver des vies humaines. (…) Nous mettons notre vie en danger pour réussir à sauver ne serait-ce qu’une vie humaine en plus. »

« La première nuit que nous avons passée ici, à Amatrice, raconte-t-il encore, nous nous sommes reposés une heure, mais pendant cette heure aucun d’entre nous n’a dormi parce que, bien que nous soyons fatigués, nous étions impatients de retourner sur les lieux : chaque minute était importante, surtout dans les premières 24 heures. »

Les pompiers espèrent encore trouver des survivants : « Tant que nous sommes sur place, nous travaillons afin de trouver et de sauver des personnes. Tant qu’il y a de l’espérance, nous devons continuer à chercher. »

Le 25 août, le pape a également envoyé six gendarmes du Vatican en renfort.

Avec une traduction de Constance Roques

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel