Faire un don
Evêques de République démocratique du Congo © cenco.cd

Evêques de République démocratique du Congo © cenco.cd

RDC : béatification de Mgr Munzihirwa, clôture de la phase diocésaine

Il a été assassiné en 1996

La phase diocésaine de la cause de béatification du serviteur de Dieu Mgr Christophe Munzihirwa Mwene Ngabo, archevêque de Bukavu, assassiné en 1996, s’est conclue. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse tenue le 29 octobre dernier à Bukavu, capitale du Sud-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo, indique l’agence vaticane Fides en anglais du 31 octobre 2018.

« L’archidiocèse de Bukavu rend grâce à Dieu du travail qui a été accompli pour achever la ‘phase diocésaine’ de la cause de sa béatification, lit-on dans un communiqué de l’archidiocèse de Bukavu. Le fruit de ce bel effort sera envoyé dans une enveloppe scellée à Rome et nous, nous continuerons à prier pour que la phase romaine s’achève avec l’annonce qu’il sera proclamé bienheureux par l’Église. »

Mgr Munzihirwa était connu pour son courage et sa force pour dénoncer le mal, l’injustice et l’occupation illégale du territoire congolais par des groupes armés étrangers.

Né en 1926 à Lukumbo, dans l’est de la RDC, Mgr Munzihirwa a été élevé à la dignité épiscopale comme évêque coadjuteur du diocèse de Kasongo, le 10 mars 1986. Le 15 septembre 1993, il a été nommé administrateur apostolique de l’archidiocèse de Bukavu, tout en restant évêque de Kasongo. À son retour du Synode spécial pour l’Afrique à Rome (avril-mai 1994), il est devenu canoniquement archevêque de Bukavu le 26 juin 1994.

Le 29 octobre 1996, Bukavu a été capturé par les forces de l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo) de Laurent Kabila. Alors qu’ils s’emparaient de la ville, les rebelles ont tué Mgr Munzihirwa.

« Mgr Munzihirwa est mort en martyr comme il a vécu », affirmait en novembre 1996 le cardinal Joseph Tomko, alors préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples et envoyé spécial du pape au Burundi, « C’était un prophète !  disait le cardinal. L’Afrique, le Congo, les Grands Lacs et en particulier l’archidiocèse de Bukavu ont perdu une perle précieuse.»

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel