Faire un don

« Quand il s’agit des petits enfants, on ne plaisante pas! »

Catéchèse en français du 8 avril 2015 (texte intégral)

« Quand il s’agit des petits enfants, on ne plaisante pas! », s’est exclamé le pape François en italien au cours de sa catéchèse de ce mercredi, 8 avril, place Saint-Pierre, dans le cadre de ses catéchèses sur la famille. 

Le pape a été interrompu par une salve d’applaudissements et par un coup de vent qui l’a décoiffé.

Il a invité les sociétés à un examen de conscience sur la façon de traiter les enfants, et il a ajouté: « Aucun d’eux n’est abandonné du Père des Cieux. Aucune de leurs larmes n’est perdue. »

A.B.

Voici le texte de sa catéchèse en français:

Chers frères et sœurs, nous avons déjà parlé du grand don que sont les enfants. Aujourd’hui, nous devons aussi parler de la « passion » que beaucoup d’entre eux vivent, parce que refusés, abandonnés, privés de leur enfance ou de leur avenir.

Tous ces enfants sont un cri qui monte vers Dieu et accuse le système que nous avons construit. Ils sont la proie de délinquants qui les exploitent ou les entrainent à la violence. Dans les pays riches, beaucoup d’enfants vivent des drames à cause de la crise de la famille, du vide éducatif et des conditions de vie parfois inhumaines. Mais aucun d’eux n’est abandonné du Père des Cieux. Aucune de leurs larmes n’est perdue. 

Grâce à Dieu, ceux qui ont de graves difficultés trouvent souvent des parents extraordinaires, prêts à tous les sacrifices. Nous ne devons pas les laisser seuls, mais les accompagner.

Aux familles et aux enfants, l’Église porte la bénédiction de Dieu, sa tendresse maternelle. Quand il s’agit des enfants qui viennent au monde, aucun sacrifice des adultes n’est trop grand pour qu’aucun d’eux ne puisse penser être une erreur, ne rien valoir.

Si la société faisait sienne ce principe, beaucoup lui serait pardonné !

Salutation aux francophones:

J’adresse mon cordial salut aux pèlerins francophones, en particulier aux servants de messe de Suisse et aux groupes venus de France et de Belgique, ainsi qu’aux Congolais de Londres. En ce temps de Pâques, je vous encourage à être de véritables témoins du Christ Ressuscité, dans vos familles et dans vos milieux de vie. Que Dieu vous bénisse!                 

(c) Librairie éditrice du Vatican

About Francis NULL

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel