Faire un don
Fosses Ardéatines © L'Osservatore Romano

Fosses Ardéatines © L'Osservatore Romano

« Pour toi, personne n’est inconnu », prière du pape

Au « Dieu qui scelle une alliance avec l’homme », mémorial des Fosses Ardéatines

« Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob : Dieu qui scelle une alliance avec l’homme ; Dieu qui te lies par un pacte d’amour fidèle, pour toujours. Miséricordieux et plein de compassion avec tous les hommes et tous les peuples qui souffrent de l’oppression » : c’est ainsi que le pape François a invoqué Dieu avant de souligner : « Pour toi, personne n’est inconnu ».

Le pape François s’est rendu au mémorial des Fosses ardéatines, où les nazis ont exécuté 335 otages aux portes de Rome, le 24 mars 1944, ce jeudi 2 novembre 2017, jour de la commémoration de tous les fidèles défunts. Après un temps de prière silencieuse, le pape a lu une prière, aux côtés du grand rabbin Capo Di Segni qui l’avait précédé en cantilant un psaume.

Voici notre traduction de la prière lue par le pape François.

Prière du pape François

 

« Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob » (cf. Exode 3,6)

C’est par ce nom que tu t’es présenté à Moïse,

quand tu lui as révélé ta volonté de libérer ton peuple de l’esclavage d’Égypte.

Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob :

Dieu qui scelle une alliance avec l’homme ;

Dieu qui te lies par un pacte d’amour fidèle, pour toujours.

Miséricordieux et plein de compassion

avec tous les hommes et tous les peuples qui souffrent de l’oppression.

« J’ai vu la misère de mon peuple […] j’ai entendu ses cris […] : je connais ses souffrances » (Ex 3,7).

Dieu des visages et des noms,

Dieu de chacun des trois-cent-trente-cinq hommes massacrés ici le 24 mars 1944,

dont les restes reposent dans ces tombes.

Tu connais leurs visages et leurs noms.

Tous, même les douze qui nous sont inconnus : pour toi, personne n’est inconnu.

Dieu de Jésus, Notre Père qui es aux cieux.

Grâce à lui, le crucifié ressuscité,

nous savons que ton nom

« Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob »

veut dire que tu n’es pas le Dieu des morts mais des vivants (cf. Mt 22,32),

que ton alliance d’amour fidèle est plus forte que la mort

et qu’elle est la garantie de la résurrection.

Fais, o Seigneur, qu’en ce lieu,

consacré à la mémoire de ceux qui sont tombés pour la liberté et la justice,

nous ôtions nos sandales de l’égoïsme et de l’indifférence

et qu’à travers le buisson ardent de ce mausolée,

nous écoutions en silence ton nom :

« Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob »,

Dieu de Jésus,

Dieu des vivants.

Amen.

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel