Faire un don
Pèlerinage du pape François à Aparecida, 2013, capture CTV

Pèlerinage du pape François à Aparecida, 2013, capture CTV

ND d’Aparecida: le pape souhaite solidarité et justice au Brésil

Troisième centenaire de la découverte de la Vierge noire

Pour le troisième centenaire de la découverte de la Vierge noire d’Aparecida, « Reine et patronne du Brésil », par des pêcheurs (1717-2017), célébré le 12 octobre, le pape François a appelé le Brésil à l’unité, à la solidarité et à la justice.

En saluant les pèlerins de langue portugaise à l’audience générale du 11 octobre, place Saint-Pierre, le pape s’est adressé particulièrement aux Brésiliens venus « pour partager la joie du jubilé des 300 ans de Nossa Senhora Aparecida ».

« L’histoire des pêcheurs qui ont retrouvé dans le fleuve Paraiba do Sul le corps et puis la tête de la Vierge, ensuite réunis, nous rappelle qu’en ce moment difficile du Brésil, la Vierge Marie est un signe qui pousse vers l’unité fondée sur la solidarité et sur la justice », a-t-il déclaré.

Le sanctuaire doit son origine à un épisode de pêche miraculeuse dans le fleuve Paraiba, en 1717. Après quelques tentatives infructueuses, les trois pêcheurs Domingos Garcia, Filipe Pedroso, et Joao Alves trouvèrent dans leurs filets une statue de la Vierge sans tête. Ils jetèrent à nouveau leurs filets et trouvèrent la tête de la statue, et les jetant une troisième fois, ils retirèrent leurs filets pleins à craquer.

Pendant 15 ans, la statue resta dans la maison de Filipe Pedroso, où les voisins se réunissaient pour prier le chapelet. Les grâces reçues furent telles que la dévotion se diffusa dans toutes les régions du Brésil.

En 1734, on y édifia une chapelle pour accueillir les pèlerins. L’ancienne basilique fut construite en 1834. Et depuis 1894, la pastorale du sanctuaire est confiée aux Rédemptoristes.

En 1904, la statue de la Vierge Aparecida fut couronnée et quatre ans plus tard, l’église reçut le titre de « basilique mineure ». En 1929, le pape Pie XI donna à la Vierge d’Aparecida le titre de « Reine et patronne du Brésil ».

En 1955, les Rédemptoristes lancèrent la construction du nouveau sanctuaire la « basilique nouvelle » qui constitue le plus grand sanctuaire marial du monde. Le lieu de culte, encore en construction, a été béni par le pape Jean-Paul II lors de son premier voyage au Brésil, le 4 juillet 1980.

En 1984, la conférence des évêques catholiques du Brésil (CNBB) a déclaré le lieu « sanctuaire national ». On estime qu’il est fréquenté chaque année par plus de 7 millions de visiteurs : il s’agit de plus grand sanctuaire marial du monde.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel