Faire un don
Rencontre avec les évêques de la Méditerranée à Bari, 23 février 2020 © Vatican Media

Rencontre avec les évêques de la Méditerranée à Bari, 23 février 2020 © Vatican Media

Les trois défis des peuples de la Méditerranée, par Mgr Desfarges (texte complet)

« La Méditerranée, frontière de paix », à Bari

« Si vos gestes et vos paroles suscitent parfois des résistances, ils suscitent bien plus souvent une grande espérance », fait observer Mgr Desfarges.

Il a remercié le pape François pour sa venue à Bari, hier, dimanche 23 février 2020, lors de la session conclusive de la rencontre des évêques de la région, en la basilique Saint-Nicolas.

Mgr Paul Desfarges, archevêque d’Alger (Algérie), est aussi président de la Conférence épiscopale régionale d’Afrique du Nord (CERNA). Il a conclu par ces remerciements la rencontre de réflexion et de spiritualité intitulée « La Méditerranée, frontière de paix », dimanche matin, avant la messe présidée par le pape François.

Mgr Desfarges a remercié le pape François pour ses gestes et ses paroles, ses voyages, source d’espérance: « Si vos gestes et vos paroles suscitent parfois des résistances, ils suscitent bien plus souvent une grande espérance, car ils rayonnent la joie de l’Evangile. Merci de faire confiance à nos Eglises. Nous l’avons vu lors de votre message de fraternité lors la Béatification des martyrs d’Algérie, ou lors de votre visite au Maroc. »

« Sur le pourtour de la mer Méditerranée nos Eglises et nos peuples sont affrontés à trois grands défis qui sont ceux de notre monde aujourd’hui : le défi de l’accueil des personnes en migration, le défi du dialogue interreligieux, le défi écologique », a fait observer Mgr Desfarges.

Il a posé la question: « La Méditerranée qui au long de son histoire a été un lieu d’échanges de cultures et de civilisations gardera-t-elle sa vocation d’être une mer pour la paix ou sera-t-elle le cimetière de nos refus et de nos fermetures? »

Voici le texte original en français des remerciements prononcés par Mgr Desfarges en italien.

AB

Remerciements de Mgr Paul Desfarges

Très Saint Père,

Mes frères évêques me donnent la grande joie de vous remercier en leur nom. Merci Très Saint Père d’être venu partager avec nous ce dernier jour de notre rencontre si bien préparée par nos frères de la CEI.

Sur le pourtour de la mer Méditerranée nos Eglises et nos peuples sont affrontés à trois grands défis qui sont ceux de notre monde aujourd’hui : le défi de l’accueil des personnes en migration, le défi du dialogue interreligieux, le défi écologique. La Méditerranée qui au long de son histoire a été un lieu d’échanges de cultures et de civilisations gardera-t-elle sa vocation d’être une mer pour la paix ou sera-t-elle le cimetière de nos refus et de nos fermetures?

Concernant ces trois défis, vos gestes et vos paroles souvent prophétiques bousculent nos Eglises et les stimulent à être davantage servantes de la fraternité entre tous, avec une attention particulière aux plus vulnérables et aux plus faibles. Il n’y pas d’avenir dans la fermeture sur soi et les replis nationalistes. Ces journées ont aidé nos Eglise à vivre chez elles et entre elles l’ouverture et l’accueil pour être témoins de la joie des béatitudes.

Très Saint Père avec mes frères évêques nous rendons grâce pour votre ministère de Pasteur universel. Partout dans le monde, aussi dans les pays du Maghreb d’où je viens, pays à majorité musulmane, vos gestes et vos paroles sont écoutées. Les gens nous disent : ce Pape, il nous aime. Oui Saint Père votre parole passe car elle est pleine d’humanité. Vous nous aidez à être comme vous, non pas seulement serviteur de nos communautés, mais serviteur de tous les habitants de notre Méditerranée, juifs, musulmans, chrétiens, chercheurs de sens, hommes de bonne volonté.

Si vos gestes et vos paroles suscitent parfois des résistances, elles suscitent bien plus souvent une grande espérance, car elles rayonnent la joie de l’Evangile. Merci de faire confiance à nos Eglises. Nous l’avons vu lors de votre message de fraternité lors la Béatification des martyrs d’Algérie, ou lors de votre visite au Maroc.

Encore merci très Saint Père et que le Seigneur vous garde dans la fidélité au service de l’unité et de la paix.

Très Saint Père, nous continuons de prier pour vous, pour que vous continuiez longtemps à conduire l’Eglise sur le chemin du témoignage de la joie de l’Evangile.

Copyright – Mgr Desfarges

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel