Faire un don
Vœux au Corps diplomatique près le Saint-Siège, 9 janvier 2020 © Vatican Media

Vœux au Corps diplomatique près le Saint-Siège, 9 janvier 2020 © Vatican Media

Les mots-clés du discours au Corps diplomatique, par Andrea Tornielli

Le réalisme et l’espérance

Le réalisme et l’espérance sont au cœur du discours du pape François au Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège ce 9 janvier 2019, écrit le directeur éditorial du Dicastère pour la communication Andrea Tornielli.

Dans son éditorial, il revient particulièrement sur « les paroles consacrées à la tension croissante entre l’Iran et les États-Unis » : le pape « réfléchit avec réalisme sur le risque d’entraîner le Moyen-Orient et le monde entier dans un conflit dont on ne peut mesurer les conséquences ».

« François ne simplifie pas la réalité », poursuit Andrea Tornielli : « Qui a écouté ou lu la longue liste détaillée des crises … ne peut qu’être frappé par le fait que François a commencé son discours avec un regard d’espérance, cette espérance qui est pour les chrétiens une vertu fondamentale mais qui ne peut être séparée du réalisme.Espérer, a expliqué le pape, exige que l’on appelle les problèmes par leur nom et que l’ont ait le courage de les affronter. »

Pour le directeur éditorial, « on peut espérer parce que, dans un monde qui semble condamné à la haine et aux murs, il y a des femmes et des hommes qui ne se rendent pas aux divisions et qui ne se détournent pas devant celui qui souffre. Parce qu’il y a des leaders appartenant à différentes religions qui se rencontrent et qui essaient de construire un monde de paix. Parce qu’il y a des jeunes qui cherchent à sensibiliser les adultes sur les risques auxquels la création est confrontée et qui arrivent à un point de non-retour ».

Et de conclure : « On peut espérer parce que, dans la nuit de Bethléem, Dieu, le Tout-puissant, a choisi de se faire petit enfant, petit, fragile, humble pour vaincre et fasciner le monde par son amour surabondant et sa miséricorde. »

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel