Faire un don
Audience au Congrès juif mondial, WJC © L'Osservatore Romano

Audience au Congrès juif mondial, WJC © L'Osservatore Romano

Le pape reçoit une délégation du Congrès juif mondial

Il plaide pour l’accueil et l’intégration des migrants en Europe

Le pape a reçu une délégation du Congrès juif mondial (World Jewish Congress WJC), dans la soirée du 26 septembre 2016, au Vatican. A l’ordre du jour des entretiens : les migrants arrivant aux portes de l’Europe.

Comme les trois années précédentes, l’audience, qui a eu lieu à la Maison Sainte-Marthe, se situait dans le contexte de l’approche des grandes fêtes d’automne juives : Roch Hachana (Nouvel An juif, 3 et 4 octobre), et Yom Kippour (Jour du Grand Pardon, 11 et 12 octobre).

D’après un communiqué du WJC, le pape a évoqué la situation des migrants bloqués aux frontières du Vieux continent : « L’Europe oublie souvent qu’elle a été enrichie par les migrants. L’Europe est en train de se fermer », a-t-il averti. Et d’ajouter, en constatant « la baisse de la natalité » et les « taux de chômage très hauts » que « l’Europe manque de créativité ».

« Nous avons besoin de réfléchir sur l’intégration, qui est importante. Les personnes qui ont perpétré les attaques terroristes en Belgique n’étaient pas bien intégrées », a encore souligné le pape cité par ses hôtes.

Le pape François a redit qu’un chrétien ne pouvait pas être antisémite. Il a aussi souhaité que chrétiens et juifs se prononcent ensemble contre la violence et rendent « le monde plus sûr ». « Nous avons besoin de plus d’amitié et de gentillesse et nous ne devrions pas avoir peur de parler haut et fort contre la brutalité. (…) Nous devons nous prononcer pour la paix ».

A l’occasion de la fête de Roch Hachana – qui rappelle la création du monde – le pape a adressé aux juifs ses vœux de nouvelle année. La délégation d’une vingtaine de personnes comptait les responsables des grandes communautés juives d’Europe et d’Amérique.

Le président du WJC Ronald S. Lauder a de son côté assuré que les juifs comprenaient la situation des migrants : « Nous les juifs, nous avons tous été immigrants ». Il a également salué la visite du pape à Auschwitz (Pologne) en août dernier. Dans le camp d’extermination nazi, le pape avait choisi de rester en silence, sans prononcer de discours.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel