Le « Chant pour la paix », premier texte de Jean-Paul II mis en musique

L’appel d’Assise chanté par Placido Domingo

CITE DU VATICAN, Mardi 8 avril 2003 (ZENIT.org) – Le « Chant pour la paix », est le premier texte de Jean-Paul II mis en musique: c’est l’appel lancé par le pape lors de la Journée de prière des religions pour la paix à Assise le 24 janvier 2002.

C’est le ténor espagnol Placido Domingo qui interprètera cet appel de Jean-Paul II, sur une musique composée par le maestro italien Marco Tutino, lors d’un concert au théâtre d’Ancône, lundi 28 avril.

« Après le tragique attentat du 11 septembre dernier, toujours présent à notre mémoire, et face au risque de nouveaux conflits, les croyants ressentent l´urgence d´intensifier leur prière pour la paix, car celle-ci est avant tout un don de Dieu », disait le pape à l’angélus du 20 janvier 2002, à la veille de ce pèlerinage à Assise, avec des paroles dont l’actualité est frappante.

Le jeudi suivant, 24 janvier, le pape a rassemblé des représentants des religions du monde dans le train qui faisait route vers Assise. Et dans la ville de saint François, ils ont chacun prié à leur façon pour la paix dans le monde, et se sont engagés à ne jamais utiliser le nom de Dieu pour inciter à la violence ou à la guerre.

Au cours de cette journée, le pape lançait cet appel: « Plus jamais la violence, plus jamais la guerre, plus jamais le terrorisme! ».

Il reprenait ces paroles à l’angélus du 27 janvier 2002:  » « Plus jamais la guerre! Plus jamais le terrorisme! Qu’au nom de Dieu, chaque religion apporte sur terre la justice et la paix, le pardon et la vie, l’amour! » Tel est l’appel solennel qu’avec les responsables des diverses religions, j´ai adressé aux hommes de notre temps, rejetant avec force la tentation de résoudre les graves problèmes de l’humanité à travers le recours aux armes et à la violence. Nous avons ainsi placé une autre pierre milliaire sur le chemin de construction de la civilisation de la paix et de l’amour ».

« J’ai essayé de rendre par la musique toute l’énergie et la force contenues dans le texte de Jean Paul II pour donner une dimension universelle à son message », a déclaré Marco Tutino, selon l’AFP.

Le « chant de la paix » sera précédé d’un programme de musique sacrée de Vivaldi, Mozart, Schubert, au cours d’un concert intitulé « Musiques d’espérance ».

Placido Domingo sera accompagné par l’orchestre philharmonique d’Ancône et le concert sera transmis en direct sur la chaîne internationale de la RAI (http://www.rai.it), et sur « RadioTre ».

Marco Tutino (cf. www.marcotutino.com) est une des figures majeures des compositeurs italiens contemporains.

Sa carrière a eu un démarrage décisif en 1976 avec sa participation au festival  » Gaudeamus » en Hollande.

Tutino s’est fait connaître du point de vue de son engagement aux côtés de l’Eglise par son « Requiem pour les victimes de la mafia », exécuté le 27 mars 1993 à la cathédrale de Palerme.

Pour l’an 2000, il composa le « Kyrie » et « l’Agnus Dei » de la Messe jubilaire de la Résurrection à la demande de la « Sagra Musicale » de l’Ombrie dans le cadre des célébrations jubilaires: ils ont été joués au Capitole.

Marco Tutino a composé des opéras, des ballets, des concertos. Son premier Opéra a été « Pinocchio » (1985, repris en 2001 au Mai florentin), suivi de « Cyrano », créé en 1987, et repris en 1990 à l’Arène de Vérone et en 2002 en France, à Metz. Bien d’autres ont suivi: « La Lupa » (« la Louve »), « Vies imaginaires » (« Vite Immaginarie »), « Frédéric II », (« Federico II »), « Le chat botté » (« Il Gatto con gli stivali »), « Pougachev », « Dylan Dog », un ballet lyrique, « Peter Uncino », puis « Vita », « la Vie ».

En 1994, Tutino inscrit aussi à son palmarès un « Concerto pour clarinette et orchestre », puis le ballet de Richard III, en 1996-1997.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!