Faire un don
Rencontre avec Mar Gewargis III, catholicos de l'Eglise assyrienne de l’Orient © L'Osservatore Romano

Rencontre avec Mar Gewargis III, catholicos de l'Eglise assyrienne de l’Orient © L'Osservatore Romano

Irak et Syrie: le pape et le catholicos Gewargis III prient ensemble pour la paix

Première rencontre depuis l’élection du chef de l’Eglise assyrienne de l’Orient

Le pape François et le catholicos Mar Gewargis III, patriarche de l’Église assyrienne de l’Orient, ont élevé ensemble une prière pour la paix au Moyen-Orient, en particulier en Irak et en Syrie, le 17 novembre 2016. Durant leur rencontre au Vatican, le pape a condamné « la violence terrible de conflits sanguinaires qu’aucune motivation ne peut justifier ni permettre ».

Il s’agissait de leur première entrevue depuis l’élection de Mar Gewargis Sliwa III qui a succédé au patriarche Mar Dinkha IV en septembre 2015. La patrie d’origine de l’Église assyrienne de l’Orient, qui compte quelque 500 000 fidèles, est l’actuel Irak et le siège patriarcal est situé à Erbil.

Après un entretien en privé, Mar Gewargis III et le pape François ont prononcé leurs discours respectifs qui ont été suivis de l’échange de cadeaux. La rencontre s’est conclue dans la Chapelle Redemptoris Mater, par un temps de prière oecuménique. Selon L’Osservatore Romano, le pape et le patriarche ont notamment prié pour les victimes des conflits.

« Cette rencontre et la prière que nous élèverons ensemble, aujourd’hui, au Seigneur invoquent précisément le don de la paix », a expliqué le pape dans son discours. « Nous sommes consternés, a-t-il souligné, par ce qui continue de se produire au Moyen-Orient, spécialement en Irak et en Syrie. Là-bas se déverse sur des centaines de milliers d’enfants innocents, de femmes et d’hommes la violence terrible de conflits sanguinaires qu’aucune motivation ne peut justifier ni permettre ».

« Au milieu de tant de douleurs, dont j’implore la fin, a poursuivi le pape François, nous voyons tous les jours des chrétiens parcourir le chemin de croix en marchant avec douceur dans les pas de Jésus (…). Ces frères et sœurs sont des modèles qui nous exhortent en toutes circonstances à rester avec le Seigneur, à embrasser sa croix et à avoir confiance en son amour ». Et le pape de rendre hommage à « ceux qui, aujourd’hui encore, même au prix de leur vie, restent fidèles au Seigneur et avec lui sont vainqueurs du mal par le bien ».

Le chef de l’Eglise assyrienne de l’Orient a quant à lui souhaité que la collaboration fraternelle avec l’Eglise catholique se poursuive « à travers des discussions sérieuses et des études rigoureuses qui mettent en lumière le dilemne actuel des chrétiens au Moyen-Orient ».

Le catholicos Mar Gewargis III a aussi suggéré « la convocation d’un rassemblement international de tous les patriarches et primats des Eglises apostoliques afin d’étudier et de comprendre comment et pourquoi de telles tragédies indicibles se déroulent dans la région du Moyen-Orient ».

Enfin, il a remercié le pape François pour ses « innombrables efforts » et son « inlassable engagement » en faveur de la paix dans le monde.

Avec une traduction de Constance Roques

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel