Faire un don
Les réseaux sociaux © Flickr

Les réseaux sociaux © Flickr

Intention de prière de juin 2018 : « Mon prochain est-il sur les réseaux sociaux ? »

Editorial du p. Daniel Régent

Voici l’intention que le pape François confie à la prière de son Eglise pour le mois de juin 2018:

«Prions pour que les réseaux sociaux favorisent la solidarité et l’apprentissage du respect de l’autre dans sa différence. »

Le père Daniel Régent sj, directeur national du Réseau mondial de prière France, « Prier au Coeur du monde » (l’Apostolat de la prière www.prieraucoeurdumonde.net) aide à approfondir ce que le pape confie à chaque baptisé.

« Mon prochain est-il sur les réseaux sociaux ? »

Au vue de l’intention de ce mois «Prions pour que les réseaux sociaux favorisent la solidarité et l’apprentissage du respect de l’autre dans sa différence »,  il faut se demander si les réseaux sociaux menacent la solidarité et le respect de l’autre.

Une première affirmation serait de dire qu’en tant qu’instruments de communication, ils sont neutres et qu’il revient aux utilisateurs de veiller à la manière dont ils les manient comme personnes libres et responsables.

En fait, ces outils ne sont pas inertes. Leurs concepteurs financent leur gratuité par la publicité qui les envahit. Cette publicité est ciblée en fonction du profil repéré de l’utilisateur. Ce dernier est encouragé à aller là où sa curiosité le mène non pas dans le souci de sa croissance en liberté ou le respect de relations gratuites, mais dans celui de faire le profit des annonceurs. Il ne faut pas être naïf et penser que l’outil pourrait être indépendant de la publicité qui le porte. Les concepteurs, eux aussi, qui au départ peuvent être altruistes, sont vite rattrapés par la concurrence et les questions financières s’ils veulent que leur initiative subsiste et se développe. L’outil de communication fait partie de la réalité économique ; il est soumis à des pressions mondiales considérables.

Du côté des utilisateurs, les dérives possibles sont nombreuses. Sans parler de ceux qui usurpent de fausses identités dans le but de tromper particulièrement les plus jeunes, les réseaux sociaux peuvent alors servir de moyens de propagande avec la tentation de véhiculer de fausses informations. Outre la nocivité des contre-vérités véhiculées, ce sont les repères mêmes de la vérité qui sont ébranlés dans le public et induisent des attitudes de méfiance vis-à-vis du voisin ou de l’étranger. La méfiance ruine la saveur de vivre et le goût de la rencontre des autres.

S’il y a tant de pièges dans l’utilisation de ces réseaux, vous vous demanderez sûrement pourquoi le Pape lui-même les utilise et ce que je fais en écrivant cet éditorial…

Dans l’évangile de saint Luc (chapitre 16 versets 1 à 13) Jésus commente ainsi la parabole qu’il vient de raconter : « Faites-vous des amis avec le malhonnête argent ». En étant dans le monde où se rencontrent le meilleur et le pire, quels amis allons-nous chercher ? Fuir le monde n’est pas possible et serait renoncer à honorer notre dignité de créature ; chercher à vivre droitement l’est.

L’intention de ce mois s’éclaire. Les réseaux sociaux sont l’occasion formidable de créer des relations construites sur la solidarité et le respect pour ceux qui s’y engagent en vérité. L’intention donnée par le Pape nous met au cœur de cet enjeu en nous faisant mesurer la chance et les défis qu’elle représente.

About Daniel Regent sj

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel