Faire un don
Capture CTV, le pape François offre une rose blanche à l'icône de la Vierge Marie

Capture CTV, le pape François offre une rose blanche à l'icône de la Vierge Marie

France : « Eduquer à la beauté », congrès des Educateurs chrétiens

Entretien avec Xavier Dufour

Le 16e Congrès de la Communion des éducateurs chrétiens de France aura lieu à Paris, samedi 30 et dimanche 31 janvier 2016, sur le thème : « Eduquer à la beauté : Une urgence pour aujourd’hui ». Il aura lieu au lycée Charles-Péguy (80 rue Parmentier à Paris 11e, métro Parmentier, Oberkampf).

A ce sujet, le philosophe, écrivain et poète Eric de Rus a interrogé Xavier Dufour, président de cette Communion des éducateurs chrétiens et organisateur du congrès.

 

Xavier Dufour, que représente la « Communion des éducateurs chrétiens » que vous présidez ?

Né en 2000 dans le sillage d’un jubilé des éducateurs, notre mouvement s’adresse à des personnes diversement engagées dans l’éducation (parents, enseignants, éducateurs spécialisés…) pour leur permettre d’enraciner leur appel dans l’Evangile et de s’appuyer sur un réseau d’amitié, de formation et de prière. A notre actif, l’organisation de 15 congrès nationaux, une vingtaine de sessions d’été, notamment pour les enseignants, et l’animation de plusieurs groupes locaux à Paris, Lyon, Nancy, Bourg… (http://www.communioneduc.fr/)

 

« Eduquer à la beauté : Une urgence pour aujourd’hui » : ce thème n’est-il pas une provocation, dans un contexte où la préoccupation pour la beauté ne paraît pas s’imposer comme une priorité, encore moins comme une « urgence » ?

S’il s’agissait de promouvoir je ne sais quelle fuite dans l’esthétisme ou la mièvrerie, en effet ce congrès serait une imposture. Mais précisément dans le climat d’inquiétude sociale et de désarroi spirituel qui est le nôtre et qui traverse la jeunesse, l’expérience du beau introduit une brèche. Face à la beauté du monde, à celle d’un visage, fût-il meurtri, devant un tableau de Goya ou de l’Angelico, nous percevons comme une promesse, un appel à changer nos vies. Notre monde, aussi blessé soit-il, a un sens et cet appel retentit dans une expérience plénière – charnelle et spirituelle – de notre être, qui nous marque en profondeur et fait signe vers la vérité et vers le bien.

La beauté certes ne « sauve pas le monde », elle n’est que la promesse d’un salut. Mais Simone Weil voyait en elle « le sourire de tendresse du Christ pour nous à travers la matière ». Pour des éducateurs, susciter le sens de la beauté, c’est ouvrir des chemins d’intériorité et de contemplation et permettre à des jeunes de se construire à distance des critères extérieurs de l’efficacité ou de la réussite mondaine.

 

Quel est le programme de ce congrès et qui sont les intervenants ?

Les « grandes conférences » donneront des repères sur le thème de la beauté et de l’éducation des jeunes : approches philosophique et spirituelle, proposées respectivement par Jean CARON et Éric de RUS, professeurs au Centre Madeleine Daniélou (Rueil-Malmaison) ; éclairage pédagogique dans la sphère scolaire par Henri de ROHAN-CSERMAK, inspecteur général d’histoire des arts ; réflexion sur le sens de la beauté de la Création dans l’encyclique Laudato si’ par Mgr de MOULINS-BEAUFORT. Des ateliers thématiques optionnels permettront de découvrir des initiatives concrètes ou d’approfondir d’autres questions en lien avec le thème. Deux temps de spectacle seront donnés, mariant poésie et musique, afin de partager  ensemble une expérience du beau. Enfin les vêpres et l’eucharistie nous inscriront dans l’action de grâce et la prière, dans l’esprit de la Communion que nous voulons vivre.

 

Ce congrès de la Communion des éducateurs chrétiens est associé à la Communauté apostolique Saint-François-Xavier, puisqu’il se déroulera au lycée Charles-Péguy ?

Notre Communion veut servir l’Église et s’est régulièrement associée à d’autres institutions comme le Collège supérieur de Lyon, le Patronage du Bon Conseil,  le Collège des Bernardins… Le partenariat avec la Communauté Saint-François-Xavier est pour nous naturel car depuis 15 ans nous invitons à nos congrès et sessions des membres tels que Marguerite Léna ou Christiane Conturie dont nous apprécions beaucoup l’expérience et les analyses.

About Eric de Rus

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel