Faire un don
Garde suisse pontificale, 4 mai 2019 © Vatican Media

Garde suisse pontificale, 4 mai 2019 © Vatican Media

Été : les loisirs de la Garde suisse pontificale

Sport, musique, voyages

Le sport, la musique, les voyages : ce sont les loisirs de la Garde suisse pontificale, qu’ils pratiquent pendant leur temps libre.

Ce thème est au centre de «Hobbies passioni», l’épisode de juillet de la série «La Garde suisse se raconte » réalisée par Vatican Media, sous l’égide du Dicastère pour la communication, indique Vatican News du 23 juillet 2019.

Le reportage fait état des activités qui se déroulent dans la caserne de la Garde suisse située près de Porta Sant’Anna au Vatican. La structure propose des espaces et des services divers : de la bibliothèque à la salle de sport, en passant par la cantine dirigée par 5 religieuses albertines qui proposent un menu à mi-chemin entre cuisine italienne traditionnelle et spécialités suisses.

Dans l’espace fitness, sont proposés toutes sortes d’outils et de machines pour rester en forme. La préparation physique des gardes – qui passent beaucoup de temps debout – est concentrée principalement sur l’abdomen et la ceinture lombaire. Cependant, ils pratiquent aussi le jogging dans les jardins du Vatican ou jouent au basket-ball, au hockey et au football. Certains d’entre eux font partie de l’équipe FC Guardia, l’équipe du Corps, qui participe aux championnats annuels du Vatican. L’équipe sportive du Vatican – l’Athletica Vaticana, composée d’une soixantaine d’athlètes employés par le Saint-Siège – voit aussi la participation de la Garde suisse.

Les gardes font également de la musique: ils peuvent apprendre à jouer d’un instrument à vent, ou, pour les plus talentueux qui sont déjà formés, il est possible de rejoindre la Bande de la Garde qui accompagne diverses occasions festives – notamment lorsque le pape visite la crèche de la place Saint-Pierre à la fin de la prière du Te Deum du 31 décembre.

Dans les temps libres, beaucoup de gardes choisissent de se consacrer à la découverte des beautés de la ville de Rome. En outre, la Garde suisse organise des voyages spirituels et culturels de deux ou trois jours sur le territoire italien et européen. Par le passé, il y a eu des voyages en Pologne, sur les traces de saint Jean-Paul II, et en Allemagne, sur les traces du pape Benoît XVI. Début juillet, trois équipes d’une trentaine de personnes se sont rendues à Strasbourg pendant trois jours pour visiter le Parlement européen et en Allemagne pour faire une halte au parc d’attractions Europapark.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel