Education: pour un « pacte éducatif renouvelé » entre école, famille et société

Audience aux religieux – enseignants – piaristes

Piaristes/scolopes 10/11/2017 © L'Osservatore Romano

Piaristes/scolopes 10/11/2017 © L'Osservatore Romano

Le pape François recommande aux écoles catholiques de travailler à un “pacte éducatif renouvelé” entre école, famille et société.

Le pape a en effet reçu en audience au Vatican, vendredi, 10 novembre 2017, quelque 50 clercs réguliers pauvres de la Mère de Dieu des écoles pies – “scolopes” ou “piaristes” -. Il s’est adressé à eux d’abondance du coeur et en espagnol.

Pour le pape François, le “pacte éducatif entre école, famille et société” est rompu et il est donc urgent d’impliquer à nouveau ensemble ces trois réalités dans l’éducation des jeunes.

La famille, a souligné le pape, “ne peut pas être absente”.

Ces trois réalités doivent donc aussi être aidées à jouer chacune leur rôle grâce à un “dialogue constructif” en faveur d’un “pacte éducatif renouvelé”.

Comme il l’a redit plusieurs fois à la Fondation “Scholas occurrentes” – il a réfléchi depuis longtemps à ces questions – le pape invite à renoncer au schéma mental qui identifie éducation et “remplir la tête de concepts”.

Pour le pape, et cela aussi il l’a redit à “Scholas”, “éduquer c’est faire mûrir la personne grâce à trois langages fondamentaux” qui garantissent une “formation complète” : les langages “des idées, du cœur et des mains”.

C’est, explique le pape, une éducation fondée sur “penser-sentir-faire” et qui garantit l’“harmonie” des trois langages. Ainsi, les élèves pourront “penser ce qu’ils ressentent et font, ressentir ce qu’ils pensent et ce qu’ils font, et faire ce qu’ils pensent et ressentent” : le pape invite à “ne pas séparer” ces trois langages.

Et puis un autre point récurrent dans la pédagogie du pape François: pour que ce processus éducatif se réalise dans une “société liquide” il recommande que les jeunes dialoguent avec les personnes âgées: “Aujourd’hui, les jeunes doivent parler avec les anciens”, c’est “le seul moyen de leur faire trouver leurs racines”.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!