Faire un don
Université et leaders religieux, Bangkok, Thaïlande © Vatican Media

Université et leaders religieux, Bangkok, Thaïlande © Vatican Media

Dialogue interreligieux : les « voyages de la fraternité » du pape François

Le cardinal Ayuso Guixot dresse un bilan de l’année 2019

Le cardinal Miguel Ángel Ayuso Guixot définit les visites du pape François aux Émirats arabes unis, au Maroc, en Thaïlande et au Japon comme « des voyages de la fraternité » : le président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux dresse un bilan de l’année 2019 soulignant, en particulier, l’importance de la « Déclaration d’Abou Dhabi », document « fondamental », qui « marque un tournant », dans une longue interview publiée par L’Osservatore Romano daté du 2 février 2020.

Le cardinal Ayuso Guixot a affirmé que la signature du Document par « le chef de l’Église catholique et le leader de la principale institution académique sunnite du Caire (le grand imam d’Al-Azhar) … représente une étape importante sur le chemin du dialogue, surtout à une époque caractérisée par des extrémismes et des fondamentalismes à caractère religieux ».

Il a rappelé que le travail du Comité supérieur pour la mise en œuvre du Document (créé en août dernier) est « en évolution continuelle » : « plusieurs rencontres de niveau international » ont été organisées; un nouveau « projet architectural pour la construction de la ‘maison de la famille abrahamique’ » a été dévoilé. Il s’agit de « l’édification d’une église, d’une mosquée et d’une synagogue à Abou Dhabi : différents lieux de culte unis entre eux par un fondement unique, autour d’un jardin, image qui revêt une signification importante pour chacune des trois religions ».

Parmi les initiatives les « plus attendues » du Comité supérieur, le cardinal a nommé la requête « de proclamer le 4 février Journée mondiale de la fraternité, par l’ONU ». C’était « une proposition du pape François que nous avons remise au secrétaire général le 4 décembre dernier », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne le voyage du pape au Maroc, en mars 2019, le moment le plus fort, selon le cardinal, était « l’appel lancé conjointement par le pape et le roi Mohammed VI sur Jérusalem, ville sainte et lieu de rencontre: un vœu de paix pour le Moyen-Orient dans la tempête ».

Le voyage apostolique en Thaïlande comme au Japon, a-t-il poursuivi, « a été riche en expériences et en rencontres » : dans ces deux pays, a expliqué le cardinal, « l’on respire, même si l’Église catholique est un petit troupeau, une atmosphère de respect et d’amitié, comme le désire le Saint-Père, entre les différentes composantes de ces sociétés ainsi qu’entre les différentes religions ».

Le cardinal Ayuso Guixot a aussi parlé de l’activité ordinaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux en évoquant notamment un séminaire organisé en juin à l’Université pontificale urbanienne à l’initiative de l’ambassadeur indonésien Agus Sriyono « sur les perspectives du dialogue interreligieux sur le continent »; une conférence internationale sur le « Rôle de la foi pour forger l’harmonie sociale dans les sociétés pluralistes », à Singapour; une journée d’étude pour le 150e anniversaire de la naissance de Gandhi ; et une conférence interreligieuse qui s’est tenue à l’occasion du 550e anniversaire de Sri Guru Nanak Dev Ji, fondateur du sikhisme.

À la fin de l’interview, le cardinal Ayuso Guixot a rendu hommage au cardinal français Jean-Louis Tauran (1943-2018) qui a été à la tête du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux pendant 11 ans, de 2007 à 2018. « Cela fait un an et demi qu’il est mort et cela représente un manque que nous ressentons avec tristesse, a dit le nouveau président du Conseil. Surtout dans les derniers temps, lorsque le poids de la maladie s’est aggravé, nous avions été un peu sa famille romaine, créant avec lui des liens bien au-delà de ce qui concerne normalement le travail de bureau. »

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel