Faire un don
Dialogue interreligieux © Kaiciid

Dialogue interreligieux © Kaiciid

Dialogue interreligieux: le Conseil pontifical se penche sur le rôle des femmes

Un dialogue nécessaire avec les musulmans

Le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux a ouvert sa 12e assemblée plénière sur le thème « le rôle des femmes dans l’éducation à la fraternité universelle », le 7 juin 2017. L’Osservatore Romano a publié la synthèse des interventions des responsables du dicastère à l’inauguration des travaux.

« Engagées au niveau de la base » dans le « dialogue de la vie », les femmes « contribuent à une vraie compréhension des défis caractéristiques d’une réalité multiculturelle », a expliqué le président du dicastère, le cardinal Jean-Louis Tauran. Il a recommandé « une plus grande reconnaissance » de leur rôle éducatif, dans « la société complexe actuelle, caractérisée par le pluralisme et par la globalisation ».

Les femmes « ont la liberté d’offrir des modèles et des approches différents et complémentaires ». « Dans l’Evangile, a constaté le cardinal Tauran, les femmes ne sont pas désavantagées par rapport aux hommes, mais sont présentées comme des disciples exemplaires. Le Christ les a louées pour leur foi, non pas pour leur tâches sociales et familiales ».

Plus que jamais nécessaire

Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, secrétaire du Conseil pontifical, a souligné quant à lui que « les événements de ces derniers temps » avaient risqué de mettre à mal les relations avec les musulmans. Un dialogue « plus que jamais » nécessaire, a-t-il affirmé, « car la grande majorité des musulmans eux-mêmes ne se reconnaît pas dans la barbarie en acte ».

Il a énuméré les dialogues institutionnels en cours du dicastère, avec l’Islamic culture and relations organization, de Téhéran (Iran), depuis 1994 ; avec l’Université d’al-Azhar (Egypte), qui après une interruption en 2011 ont repris en 2016 ; avec le Royal Institute for Inter-Faith Studies d’Amman (Jordanie) ; avec le ministère des Affaires religieuses turc (Diyanet) ; avec la Surintendance chiite, sunnite, chrétienne, yézidie et sabéenne de la République irakienne et avec l’Académie royale du Maroc.

Les relations du Conseil pontifical, a ajouté Mgr Ayuso Guixot, continuent à se développer en Asie et en Océanie, à travers des rencontres avec les organisations bouddhistes, d’autres religions asiatiques : le taoïsme, le caodaïsme, l’hindouisme et le jaïnisme. Ainsi qu’en Afrique avec les religions traditionnelles.

Avec une traduction de Constance Roques

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel