Faire un don
Audience du 18/10/2017, capture CTV

Audience du 18/10/2017, capture CTV

Catéchèse sur la mort et la résurrection: « Jésus nous prendra par la main avec tendresse »

« Jésus a éclairé le mystère de la mort » par la résurrection de Lazare

La mort « ouvre grand une porte devant nous : Jésus nous prendra par la main et nous dira à nous aussi : relève-toi! », explique le pape François qui insiste sur la « tendresse » du Christ au moment de la mort et de la résurrection.

Le pape a consacré sa catéchèse de l’audience générale de ce mercredi 18 octobre 2017, place Saint-Pierre, au rapport entre la mort et l’espérance chrétienne.

« Frères et sœurs, aujourd’hui je vous parlerai de l’espérance chrétienne devant la mort. De nos jours, la mort est une réalité que notre civilisation moderne tend toujours plus à cacher, alors que les hommes d’autrefois la regardaient en face », a fait observer le pape, dans la synthèse en français de sa catéchèse.

Il a médité sur le dépouillement que représente la mort: « La mort nous fait découvrir notre néant, elle révèle nos manques d’amour, la vanité de notre orgueil ; par contre, elle met en lumière le bien que nous avons semé. »

Il a évoqué deux épisodes, la résurrection de Lazare et – en italien – la résurrection de la fille de Jaïre: des « résurrections » qui sont provisoires, notons-le, contrairement à la résurrection de Jésus, définitive, et à la résurrection promise.

Le pape a évoqué les larmes de Jésus à la mort de son ami Lazare et la question de la foi en Jésus résurrection et vie, posée à la soeur de Lazare, Marthe: « Jésus a éclairé le mystère de la mort lorsque, pleurant son ami Lazare, il le fait sortir du tombeau. La Parole que Jésus dit à Marthe : « Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra. Crois-tu cela ? » »

« Nous, ici, sur la place, nous croyons cela? », a demandé le pape en italien en quittant le texte préparé de sa catéchèse.

Il a invité chacun à réfléchir un instant à sa propre mort, en fermant les yeux: « Je vous invite maintenant à fermer les yeux et penser à ce moment de notre mort, chacun, ce moment qui viendra. »

Il a évoqué les paroles du Christ: « Jésus nous prendra par la main et nous dira: « Viens, viens avec moi, lève toi! ». »

« Là, a insisté le pape l’espérance finira: il y aura la réalité de la vie! Pensez-y: Jésus viendra et nous prendra par la main avec sa tendresse: « Viens, lève-toi! ». »

Le pape a posé la question à chacun, dans sa catéchèse en français aussi: « Il nous la redit chaque fois que la mort vient déchirer le tissu de notre vie et de nos affections. Nous sommes faibles et sans défense devant la mort ; mais c’est une grande grâce, en cet instant ultime, que de garder la foi. Voilà notre espérance. »

La mort « ouvre grand une porte devant nous : Jésus nous prendra par la main et nous dira à nous aussi : relève-toi! », a conclu le pape.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel