Faire un don
Le pape François se recueille au tombeau de S. Nicolas, à Bari (Italie) 7/7/2018 © Vatican Media

Le pape François se recueille au tombeau de S. Nicolas, à Bari (Italie) 7/7/2018 © Vatican Media

La paix en Méditerranée : le pape attend « des propositions concrètes », affirme le card. Bassetti

Rassemblement des évêques catholiques à Bari

« Le pape a demandé des points précis, affirme le cardinal Gualtiero Bassetti. Il a dit: ne vous plaignez pas parce qu’il est inutile de se plaindre quand les choses ne vont pas bien. Ne faites pas de discours en l’air. Donnez-moi des propositions concrètes qui peuvent être utiles pour résoudre les problèmes de l’humanité parce que la Méditerranée est vraiment le centre de tous les problèmes de l’humanité, car elle englobe l’Asie, l’Afrique et l’Europe. »

C’est ainsi que le président de la Conférence épiscopale italienne (CEI) a expliqué le mandat du pape François aux évêques catholiques des pays situés au bord de la Méditerranée qui se réuniront pour une rencontre de réflexion et spiritualité sur le thème « Méditerranée, frontière de paix » (19-23 février 2020 à Bari) promue par la Conférence épiscopale italienne, indique l’agence italienne Sir. Le cardinal Bassetti est intervenu ce 12 février à Rome lors d’une conférence de presse pour présenter l’événement. La rencontre réunira plus de 50 évêques représentant les Conférences épiscopales des 19 pays et elle se conclura par la célébration de la messe, par le pape François, le dimanche 23, sur le Corso Vittorio Emmanuele II.

Pour rester fidèle au « mandat » du pape, a expliqué le cardinal Bassetti en marge de la conférence de presse, « un travail-signe » sera lancé à l’issue de la rencontre de Bari. Il sera dirigé par la Caritas italienne, en collaboration avec l’organisation pour la paix Rondine Cittadella della Pace. Il visera à former des jeunes migrants présents dans les Églises méditerranéennes à travers un parcours sur la paix : il s’agit de les encourager à rejoindre leur pays d’origine pour assumer des rôles de leadership. Les détails seront illustrés à Bari. Mais l’idée de base est que « la paix doit être construite », a déclaré le cardinal : « elle ne tombe pas du ciel, mais doit être construite sur la bonne volonté des hommes ».

À la fin de rencontre à Bari, a-t-il aussi expliqué, les évêques présenteront au pape un texte, fruit du dialogue, mais « le dernier mot sera celui du pape François et il en tirera les conclusions et comme vous le savez, il ne nous décevra pas ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel