Faire un don
Angélus, 16 déc. 2018 @ Vatican Media

Angélus, 16 déc. 2018 @ Vatican Media

Angélus du « Gaudete »: «N’oubliez pas de prier pour moi» (traduction complète) 

Paroles du pape François après l’angélus

« N’oubliez pas de prier pour moi » : le pape François a achevé ainsi, comme à l’accoutumée, son allocution, après l’angélus de ce 16 décembre 2018, troisième dimanche de l’Avent – du « Gaudete » -, place Saint-Pierre, en présence de quelque 25 000 visiteurs.

Le pape a aussi appelé la communauté internationale à la « responsabilité » quant à la gestion des migrations.

Il a aussi béni les santons des « Enfant Jésus » des crèches des enfants, des familles, des écoles, des paroisses, des communautés présents à l’angélus de midi.

Avant l’angélus, le pape s’était rendu au dispensaire Sainte-Marthe du Vatican, pour saluer les enfants et le personnel, invitant à cultiver « l’humilité » de qui « se penche » pour servir les autres.

Voici notre traduction, rapide, de travail, des paroles du pape François.

AB

Paroles du pape François après l’angélus

Chers frères et soeurs,

Le Pacte mondial pour une migration sûre, régulière et ordinaire a été approuvé la semaine dernière à Marrakech, au Maroc : il se veut un cadre de référence pour la communauté internationale. J’espère donc que, grâce aussi à cet instrument, elle pourra agir avec responsabilité, solidarité et compassion envers ceux qui, pour diverses raisons, ont quitté leur pays, et je confie cette intention à vos prières.

Je vous salue tous, familles, groupes paroissiaux et associations venus de Rome, d’Italie et du monde entier. Je salue en particulier les pèlerins de Séville, Hambourg, Munich et Chapelle, en Belgique. Je salue les fidèles de Pescara, Potenza, Bucchianico, Fabriano et Blera; les missionnaires laïcs comboniens; et les scouts de Jesolo et de Ca ‘Savio.

Et maintenant, je m’adresse tout particulièrement à vous, chers enfants de Rome, venus pour la bénédiction des Bambinelli, accompagnés de l’évêque auxiliaire Monseigneur Ruzza. Je remercie le Centre des patronages romains et les bénévoles. Chers enfants, lorsque, chez vous, vous vous réunirez pour prier devant la crèche, en fixant votre regard sur l’Enfant Jésus, vous ressentirez de la stupeur… Vous allez me demander: que signifie « la stupeur »? C’est un sentiment plus fort et plus qu’une émotion ordinaire. C’est voir Dieu: la stupeur devant le grand mystère de Dieu fait homme. Et c’est le Saint Esprit qui mettra  dans votre cœur l’humilité, la tendresse et la bonté de Jésus. Jésus est bon, Jésus est tendre, Jésus est humble. C’est cela le vrai Noël! Qu’il en soit ainsi pour vous et les membres de votre famille. Je bénis tous les Bambinelli.

Je vous souhaite à tous un bon dimanche et une bonne troisième semaine de l’Avent. S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon déjeuner et au revoir.

© Traduction de Zenit, Anita Bourdin

 

 

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel