Faire un don
Déjeuner avec des Amérindiens d'Amazonie à Puerto Maldonado, Pérou © Vatican Media

Déjeuner avec des Amérindiens d'Amazonie à Puerto Maldonado, Pérou © Vatican Media

Amazonie: meurtre du fr McAuley, défenseur des indigènes au Pérou

Les évêques réclament une enquête sérieuse

L’agence vaticane Fides dénonce un nouveau meurtre d’un défenseur des indigènes d’Amazonie en la personne du fr Paul McAuley, religieux britannique, membre de l’Institut des Frères des Écoles chrétiennes (lasallien), retrouvé mort le 2 avril 2019 dans les locaux de la Communauté étudiante interculturelle « La Salle » du quartier Belen d’Iquitos, dans la région de Loreto.

« La Conférence épiscopale invite les autorités à faire la lumière sur les faits et à trouver les responsables de cet événement », souligne Fides.

Le Parquet de la province de Maynas – dans la zone d’Iquitos – a décidé « d’ouvrir une enquête sur la mort du religieux britannique Paul McAuley, directeur du pensionnat pour jeunes indigènes de Loreto ».

Né à Portsmouth, en Angleterre, le 29 octobre 1947, Paul McAuley vivait au Pérou depuis 1995 où il avait fondé le Collège Foi et Joie n° 43 à Zapallal, dans le district de Puente Piedra, près de Lima.

Philosophe et mathématicien, titulaire d’une maîtrise en théologie, il vivait depuis 19 ans à Iquitos où il a été responsable des programmes de la station radiophonique La Voix de la Forêt.

Le religieux participait à divers projets de développement des populations vivant le long des fleuves Amazone et Huallaga. Il collectait des fonds au profit des jeunes indigènes venant à Iquitos pour faire leurs études.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel