Faire un don
Orchestre pontifical, capture Vatican Media

Orchestre pontifical, capture Vatican Media

« À l’ombre de Pierre » : concert de la fanfare pontificale à Rome

Une série de rencontres sur l’histoire des papes

La fanfare pontificale jouera des hymnes pontificaux et des œuvres liées à des moments déterminés de la vie du pape le vendredi 25 janvier 2019, à 21h, à l’église Santa Maria in Vallicella, aussi nommée Chiesa Nuova, à Rome, indique la Congrégation de l’Oratoire de saint Philippe Neri.

L’événement intitulé « À l’ombre de Pierre » est une des rares sorties de la fanfare du Vatican, autorisée par la Préfecture de la Maison pontificale.

L’événement est organisé par les Archives de la Congrégation de l’Oratoire de saint Philippe Neri avec le soutien de la Fondation Carla Fendi et de l’association Oratorium. Le concert du 25 janvier (entrée libre et gratuite) inaugurera une série de rencontres historico-artistiques sur l’histoire pontificale.

La première rencontre de cette série sera présentée le 5 février par le professeur Marcello Teodonio, titulaire de la chaire de Littérature en “dialecte romain” à l’Université des Études de Rome Tor Vergata. Il se concentrera sur les “pasquinades” liées aux papes. Les « pasquinades », ce sont ces placards satirique anonymes que les Romains accrochaient sur le socle de statues ébréchées d’origine antique appelées du sobriquet de « Pasquino ». Certaines satires visaient la cour ou les pontifes romains. C’est ce qui a fait dire que ces statues étaient « parlantes ».

Le 5 mars, le professeur don Roberto Regoli, directeur du Département d’Histoire de l’Église de l’Université grégorienne, parlera de la renonciation papale.

Le 2 avril, Mgr Stefano Sanchirico, du Conseil pontifical pour la culture, parlera de tous les aspects cérémonieux de l’audience papale. Une quatrième rencontre, dont la date est encore à préciser, sera centrée sur les dons des papes qui seront illustrés par Sante Guido, restaurateur connu et professeur de l’Université grégorienne.

La fanfare pontificale est « née après la dissolution de la Garde palatine d’Honneur dont elle faisait partie », explique le p. Simone Raponi, préfet des Archives de la Congrégation de l’Oratoire de saint Philippe Neri de Rome : « Il n’arrive pas tous les jours que la fanfare … se produise à l’extérieur de l’État du Vatican », ajoute-t-il.

Le préfet précise que la fanfare s’est produite pour la dernière fois à l’occasion de la bénédiction Urbi et Orbi donnée de la Loggia de la Basilique Saint-Pierre par le pape François le jour de Noël. « La fanfare a aussi joué pour le Collège du culte des martyrs à la fête des Protomartyrs et elle joue à l’occasion de la procession aux flambeaux qui conclut le mois de mai dans les Jardins du Vatican », explique le p. Raponi

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel