Faire un don
Le pape bénit une sculpture pour les migrants de Lampedusa © L'Osservatore Romano

Le pape bénit une sculpture pour les migrants de Lampedusa © L'Osservatore Romano

A l’audience, le pape bénit une sculpture en l’honneur des migrants de Lampedusa

Et il salue le chœur anglican de l’abbaye de Westminster

Le pape François a béni une sculpture en l’honneur des migrants de Lampedusa, le 25 janvier 2017, à l’occasion de l’audience générale dans la salle Paul VI, indique L’Osservatore Romano.

Avant d’entrer dans la salle Paul VI, le pape a béni une sculpture en marbre blanc représentant le Christ qui accueille à Lampedusa les réfugiés sauvés des eaux : La porte ouverte de la divine miséricorde de l’artiste Mauro Vaccai. La sculpture sera installée à côté de la capitainerie du port de l’île. « Nos cœurs, a dit le commandant, l’amiral Melone, sont pleins de douleur, parce que nous sauvons beaucoup de gens, mais nous perdons malheureusement certains ». Le pape les a remerciés en confiant qu’il conservait encore le gilet de sauvetage d’un enfant mort en essayant de joindre ses parents sur la plage de Lesbos.

Un jeune musulman handicapé Mhagag Esharef Ali, présent à l’audience, a voulu remercier le pape « pour son témoignage et son engagement pour la paix ». « Le pape François, a-t-il dit, me donne la sérénité et me frappe beaucoup par ses efforts pour la paix entre toutes les cultures et les religions. » « Je viens de la Libye, a-t-il poursuivi, un pays où il y a encore la guerre et où ceux qui souffrent le plus sont toujours les plus petits et les plus faibles. Mais la religion n’a rien à voir: nous sommes tous les enfants de Dieu. »

Durant cette rencontre, le pape a aussi salué les 31 chanteurs du chœur anglican de l’abbaye de Westminster,  Il étaient à Rome pour participer, avec le chœur de la Chapelle Sixtine, aux célébrations de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Les membres du chœur lui ont été présentés par le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens. Le pape a fait une photo de groupe avec les chanteurs. Les deux ensembles devaient accompagner, dans la soirée, la célébration des vêpres œcuméniques présidées par le pape en la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs.

« L’œcuménisme a de nombreuses formes et l’une de ses voies est celle de la culture, a dit le cardinal Koch. Beaucoup ne comprennent probablement pas bien la dogmatique, mais la musique a un langage universel ». « Voir les deux chœurs, l’un catholique et l’autre anglican, chanter ensemble, est une grande contribution au dialogue et au chemin commun », a-t-il ajouté.

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel