Mme Mme Latifa Ibn Ziaten, 2 mars 2022, on aperçoit Mgr Dominique Blanchet (Créteil) © Vatican Media

Mme Mme Latifa Ibn Ziaten, 2 mars 2022, on aperçoit Mgr Dominique Blanchet (Créteil) © Vatican Media

France: le pape François salue Mme Latifa Ibn Ziaten

Print Friendly, PDF & Email

Lauréate du Prix Zayed 2021 pour la Fraternité humaine

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Mme Latifa Ibn Ziaten a pu rencontrer le pape François à l’occasion de l’audience générale de ce mercredi  2 mars 2022, dans la Salle Paul VI du Vatican.

Engagée dans le dialogue interreligieux, Mme Latifa Ibn Ziaten revient d’Abu Dhabi où elle était invitée d’honneur – et lauréate 2021 – pour la remise du prix Zayed pour la Fraternité humaine .

Ce Prix a son origine dans la Déclaration d’Abu Dhabi sur la Fraternité humaine, signée par le pape François et le grand imam Al-Tayeb le 4 février 2019.

Mme Latifa Ibn Ziaten a réagi, sur son compte twitter: «C’est avec beaucoup d’émotions et un grand honneur que j’ai pu rencontrer Sa Sainteté le Pape François au Vatican. Une rencontre qui m’a fait ressentir cette paix profonde qui l’anime. Et ce, à l’approche des 10 ans depuis la disparition tragique de mon fils Imad.»

Elle a écrit un livre en mémoire d’Imad intitulé: «Mort pour la France» (Flammarion).

La veille, pendant le vol d’Abu Dhabi à Rome, elle disait, le 1er mars: «Je suis sur le départ pour #Rome🇮🇹, une belle rencontre m’attend au Vatican.»

Depuis Abou Dhabi elle confiait à Radio Vatican son «appel à la paix aux gouvernements du monde et aussi aux religieux , parce que la religion est aussi importante: elle peut apaiser, parce que la paix c’est quoi? C’est la prière. Prions tous pour que cette guerre s’arrête. On doit avoir la paix en soi. Et tous ces hommes doivent apporter la paix aussi au monde. Ils ont aussi leur place pour dire «stop» à cette guerre: que ce soit le Pape, que ce soit les grands imams.  Il faut qu’ils se consultent, gouvernements et religieux. On ne veut pas de guerre. On veut la paix. »

Elle ajoutait, à propos de l’appel du pape François à la prière et au jeûne pour la paix en Ukraine ce mercredi 2 mars, Mercredi des Cendres: «C’est super parce que ce «Padre», ce Pape … son regard déjà il porte la paix. Il transmet la paix rien que par son regard. Et c’est important. Et cela me fait chaud au coeur, ce qu’il a fait. C’est dire: «Arrêtez!». Parce que c’est pas bon la guerre: il le sait très bien.  La guerre cela ne fait que laisser des séquelles et de la souffrance.»

A Abou Dhabi elle s’est entretenue, notamment, avec le cardinal canadien Michael Czerny, jésuite, préfet par intérim du Dicastère pour le développement humain intégral.

Latifa Ibn Ziaten, « invitée d’honneur »

Une Française d’origine marocaine, lauréate du prix Zayed 2021, fondatrice de l’association « Imad pour la jeunesse et la paix » et mère de cinq enfants, Latifa Ibn Ziaten, a été invitée à la cérémonie de la remise du prix de cette année en tant « qu’invitée d’honneur ».

Latifah Ibn Ziaten, s’est installée en France où elle a rejoint son mari, en 1977, à l’âge de 17 ans. L’un de ses quatre fils – elle a aussi une fille -, Imad, est entré au 1er régiment de parachutistes français. Il a été assassiné par le terroriste Mohammed Merah, le 11 mars 2012. Et, dès le 24 avril 2012, l’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix voit le jour. Elle ne cesse de parler aux jeunes pour leur communiquer son message de paix.

Sur sa page Twitter, elle a publié deux messages à ce propos soulignant qu’elle est « infiniment heureuse de voyager » à Abu Dhabi pour participer à cette cérémonie. Latifa Ibn Ziaten a aussi posé sur une photo avec le cardinal Michael Czerny, préfet par intérim du Dicastère pour la promotion du développement humain intégral, au cours du dîner à Abu Dhabi : « Je me suis habillée en tenue traditionnelle marocaine à l’occasion d’un dîner organisé par le comité Zayed Award For Human Fraternity à Abu Dhabi », a écrit Latifa.

« Nous rêvons de vivre dans un monde en paix où chacun mettrait ses différences de côté pour s’ouvrir et faire preuve de tolérance envers l’autre, a écrit Latifa dans dernier tweet. Ensemble, mettons tout en œuvre et agissons au quotidien pour l’Amour, la Paix et la Fraternité. »

Les lauréats 2022

Le pape François ainsi que le grand imam d’Al-Azhar, Ahmed Al-Tayeb, ont participé virtuellement à la cérémonie de la remise du prix qui a eu lieu le 26 février à Abu Dhabi.

Dans un message vidéo publié lundi 28, le pape François a souhaité aux lauréats de « poursuivre leur engagement en faveur de l’unité et de la paix dans le monde », indique Vatican News.

Le Roi Abdallah II « a été reconnu pour son rôle déterminant dans la promotion du dialogue interreligieux dans la région du Moyen-Orient, la résolution des divisions entre musulmans et la promotion de relations harmonieuses entre l’Est et l’Ouest », lit-on dans un communiqué.

La reine Rania a été honorée « pour sa défense passionnée des droits des réfugiés dans le monde et ses efforts constants pour promouvoir la tolérance et l’acceptation par le biais d’initiatives philanthropiques ».

FOKAL, une organisation humanitaire haïtienne fondée en 1995, a été reconnue par le comité des juges « pour avoir joué un rôle vital dans la formation de la jeunesse haïtienne et le soutien de ses communautés qui travaillent dur au niveau local ». L’organisation « gère un large éventail de programmes et d’initiatives visant à servir le bien commun et à construire une société plus prospère et harmonieuse dans l’un des pays les plus pauvres du monde ».

Message du pape François

Le pape rappelle que cette récompense « est une façon de soutenir et de remercier tous ceux qui œuvrent pour la justice, la solidarité et la fraternité proposées par le Document sur la Fraternité Humaine ». En félicitant le roi et la reine de Jordanie, le pape François souligne que ce prix est une « reconnaissance pour l’ensemble du peuple jordanien », qui avec courage « persiste dans la voie de la paix, de la modération et du rejet de la violence ».

Le pape s’adresse également au peuple haïtien : « Vous savez bien à quel point le peuple d’Haïti est présent dans mon cœur et dans mes prières », dit le pape rappelant que Michelle Pierre-Louis, fondatrice et présidente de l’association FOKAL, lauréat du prix Zayed,  « s’est engagée au service du bien commun en défendant les droits humains, en particulier le droit à l’éducation ».

Avec Marina Droujinina

 

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel