Notre Dame de Lujan (Argentine) ©Vatican Media

Notre Dame de Lujan (Argentine) ©Vatican Media

Applaudissements place Saint-Pierre pour le bienheureux Mamerto Esquiu

Un franciscain argentin devenu évêque

Share this Entry

Le pape François a salué la béatification, en Argentine, à piedra Blanca, du bienheureux franciscain et évêque Mamerto Esquiu, hier, samedi 4 septembre 2021 en s’exclamant, après l’angélus de ce dimanche 5 septembre: « Enfin un bienheureux argentin! » Le pape a invité la foule à applaudir le nouveau bienheureux.

« Hier, à Catamarca (Argentine), Mamerto Esquiu, frère mineur et évêque de Cordoue a été béatifié », a dit le pape François. Finalement un Argentin bienheureux! Il a été un héraut zélé de la Parole de Dieu, pour l’édification de la communauté ecclésiale et aussi civile. Que son exemple nous aide à toujours unir la prière et l’apostolat, et à servir la paix et la fraternité. Des applaudissements pour le nouveau bienheureux! »

C’est le cardinal argentin Luis Héctor Villalba, nommé légat apostolique, qui a présidé la béatification, sur l’esplanade de l’église de San José à Piedra Blanca, la ville natale de Mamerto Esquiu.

La guérison qui a permis sa béatification est celle d’une  jeune fille souffrant « d’ostéomyélite aiguë avec évolution chronique et d’arthrite septique » , en janvier 2016 en Argentine.

Le cardinal Villalba a souligné que le nouveau bienheureux « était un évêque missionnaire qui se consacrait à visiter toutes les communautés de son vaste diocèse », et qu’il était aussi « un évêque pasteur, qui se distinguait par son humilité, sa pauvreté et l’austérité de sa vie », rapporte Radio Vatican: « C’était un pasteur qui se donnait aux pauvres à la manière de saint François. Il était infatigable pour assister les malades et administrer les sacrements (…). C’est l’une des grandes figures de notre pays pour son patriotisme exemplaire. Il a éclairé l’ordre temporel par la lumière de l’Evangile. »

Le nouveau bienheureux est né le 11 mai 1826 et il a fait sa profession religieuse comme frère mineur dans la province franciscaine de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge del Río de la Plata le 14 juillet 1842.

Le 18 octobre 1848, il a été ordonné prêtre et, à partir de 1850, il commence à enseigner au séminaire de Catamarca, exerçant également la fonction de père spirituel.

Estimé pour sa piété et son intégrité morale, entre 1855 et 1862, il a occupé les postes de député et membre du Conseil d’administration de Catamarca.

En 1862, il s’installe en Bolivie comme missionnaire et, en 1864, il est nommé professeur au séminaire de Sucre. Puis le pape Léon XIII le nomme évêque de Cordoue en Argentine. Il reçoit l’ordination épiscopale le 12 décembre 1880.

Dans son diocèse, il se distingue par une vie de prière intense, l’aide spirituelle et matérielle aux pauvres, le zèle et la charité pastorale, la formation des séminaristes, la fondation de confréries et d’associations de fidèles, prédication au peuple et cours d’exercices spirituels.

Mamerto Esquiú est décédé le 10 janvier 1883 à Posta del Suncho, en Argentine. Le décret sur le caractère héroïque des vertus a été promulgué le 16 décembre 2006.

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel