Guzmán M. Carriquiry Lecour (Uruguay) © Vatican Media

Guzmán M. Carriquiry Lecour (Uruguay) © Vatican Media

Uruguay: Guzmán Miguel Carriquiry Lecour nouvel ambassadeur

Il a été le collaborateur de cinq pontificats

Share this Entry
M. Guzmán Miguel Carriquiry Lecour, nouvel ambassadeur de l’Uruguay près le Saint-Siège, a présenté ses lettres de créance au pape François ce samedi 9 janvier 2021: il a été auparavant le collaborateur de cinq pontificats et c’est un ami personnel de Jorge Mario Bergoglio depuis de nombreuses années. Il aura 77 ans le 20 mai prochain.
L’ambassadeur a ensuite rencontré le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin.

« Son visage est certainement l’un des plus connus de la Curie romaine, où il est arrivé sous le pontificat de Paul VI. Guzmán Miguel Carriquiry Lecour, juriste uruguayen, a été nommé ambassadeur de son pays auprès du Saint-Siège en juillet dernier », commente Radio Vatican qui retrace sa carrière au Vatican.

Juriste de formation et auteur de plusieurs livres, Guzmán Carriquiry a commencé à travailler avec le Saint-Siège au début des années 1970. En 1974, Paul VI l’appelle à rejoindre le Conseil pontifical pour les laïcs et en 1977, il le nomme chef du bureau. Jean-Paul II le promeut ensuite parmi les supérieurs de ce dicastère en le nommant sous-secrétaire.

En 2005, il est confirmé dans ce rôle par le nouveau pape Benoît XVI qui, en 2011, lui confie aussi le secrétariat de la Commission pontificale pour l’Amérique latine, un organisme dont le but est de coordonner, avec la Congrégation pour les évêques et le Pape, les activités du Saint-Siège en Amérique latine.

Le 2 mai 2014, le pape François lui confie la charge de « secrétaire chargé de la vice-présidence » de cette même commission, auprès du cardinal Marc Ouellet, président. Il est alors le premier laïc à occuper un poste de ce niveau dans un dicastère de la curie romaine.

L’Uruguay est fortement lié à l’Argentine, le grand pays « frère », situé de l’autre côté du Rio de la Plata, et le pape François a de nombreux liens personnels avec des Uruguayens. Son propre secrétaire personnel, le père Gonzalo Aemilius, est un jésuite de nationalité uruguayenne.

Au cours de ses décennies de service au Vatican, Guzmán Carriquiry a participé en tant qu’expert aux assemblées générales du synode des évêques depuis 1974 et a été consultant aux assemblées générales des Conférences épiscopales d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAM): à Puebla en 1979, à Saint-Domingue en 1992 et à Aparecida en 2007.

Il a été délégué du Saint-Siège à diverses conférences internationales des Nations unies. Il a participé à de nombreuses conventions d’organisations ecclésiastiques internationales et a été fréquemment invité à des conventions et conférences organisées par des organismes ecclésiastiques en Amérique latine.

À partir de 1984, il avait aussi été impliqué dans l’organisation des Journées Mondiales de la Jeunesse instituées par Jean-Paul II et confiées au Conseil pontifical pour les laïcs.

Guzmán Carriquiry est aussi un allié de la francophonie, qui est fortement développée en Uruguay, un pays peu connu mais culturellement proche de la France, notamment dans l’interprétation du principe de laïcité, souligne la même source.

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel