Le p. Piergiorgio Perini © Vatican Media

Le p. Piergiorgio Perini © Vatican Media

Cellules paroissiales d’évangélisation: décès du fondateur, « Don Pi. Gi. »

Des paroisses « endormies » aux paroisses « enflammées »

Share this Entry

Les « Cellules paroissiales d’évangélisation » (CPE) des 5 continents, sont en deuil avec le décès, ce 19 novembre 2020, de leur fondateur « don Pi. Gi. », le p. Piergiorgio Perini, en Italie, à Milan, entouré de la prière des siens.

La communauté paroissiale de Sant’Eustorgio à Milan, son curé, le p. Giorgio, le p. Adam et le diacre Filippo, annoncent le décès de don PierGiorgio Perini à l’aube, à l’âge de 91 ans.

Ses funérailles auront lieu samedi matin 21 novembre à 11 heures dans sa basilique Sant’Eustorgio: l’assemblée sera limitée à 200 personnes mais la célébration sera diffusée en streaming sur la chaîne YouTube, santeustorgio.

« Deux sentiments sont présents depuis ce matin dans la vie de la paroisse de Sant’Eustorgio: la joie de la rencontre avec Jésus, qui l’accompagne et la caractérise depuis de nombreuses années, et la douleur de la perte d’un de ses témoins les plus efficaces et les plus infatigables », dit un communiqué.

« Il était un père spirituel et adoptif pour quiconque est entré en contact avec lui et son immense public en est un témoin », dit encore la communauté qui le pleure.

Ce qui reste le plus marquant c’est sa façon de réveiller les paroisses: « Sa vision de la paroisse comme un géant endormi devenant une paroisse enflammées s’est accomplie, grâce à la prière incessante, à l’adoration eucharistique, à l’adhésion totale à l’Évangile, à sa propre conversion pastorale, éclairée par l’action puissante de l’Esprit Saint et impliquant de nombreux laïc, évangélisés et formés par son enthousiasme. »

L’Organisation internationale de service des cellules paroissiales pour l’évangélisation a été reconnue en 2015 par le Conseil pontifical pour les laïcs et à cette occasion le pape François a reconnu son charisme, a partager avec sa communauté, visant à transformer: «La communauté paroissiale en une famille, dans laquelle se trouve la réalité riche et multiforme de l’Église».

Le 18 novembre 2019, le pape François a reçu quelque 4 000 membres des CPE dans la salle Paul VI, à l’occasion d e leur trentième anniversaire et pour les 65 ans de sacerdoce de don Pi .Gi et pour ses 90 ans.

Les « Cellules paroissiales d’évangélisation » ont en effet été fondées par don Pigi Perini, président de l’Organisme international de service pour les CPE. C’est lui qui en 1986 a découvert cette méthode, promue par le père Michael Eivers en Floride : il se dit avoir été « foudroyé » et « évangélisé » après pourtant de nombreuses années de sacerdoce.

« A partir de ce moment-là, un tournant a commencé dans ma vie personnelle et sacerdotale, une véritable conversion », a raconté don Pi. Gi.

Les CPE ont été reconnues définitivement le 12 avril dernier, en la fête de la Miséricorde divine, par le Conseil pontifical pour les laïcs : « Cela signifie que chaque évêque, s’il le retient opportun, peut librement adopter ce système pour l’évangélisation de son diocèse », disait don Pi. Gi.

Le fondateur se référait notamment à Evangelii Gaudium, où le pape François « souligne l’importance pour l’Église de redynamiser l’identité missionnaire des fidèles laïcs et de susciter chez les pasteurs la conscience de transformer leur paroisse en une communauté ardente de foi et d’évangélisation ».

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel