Mgr Luigi Ventura, capture @ YouTube / Lozère-Nouvelle / 48info.fr

Mgr Luigi Ventura, capture @ YouTube / Lozère-Nouvelle / 48info.fr

« Début du procès de l’ancien nonce apostolique en France »

Collaboration avec les autorités et protestation d’innocence

Share this Entry

« Début du procès de l’ancien nonce apostolique en France », titre Radio Vatican en fraznçais, ce mardi 10 novembre 2020.

Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France de 2009 à 2019, comparaît ce mardi 10 novembre devant le Tribunal correctionnel de Paris, pour des accusations d’attouchements sexuels sur des hommes.

« Ce procès, commente Radio Vatican, marque une nouvelle étape de la procédure judiciaire engagée après le dépôt d’au moins quatre plaintes à son encontre, dont trois pour agressions sexuelles présumées. Au début de l’été 2019, le Saint-Siège avait levé l’immunité de juridiction de Mgr Ventura, ouvrant donc la voie à des poursuites judiciaires en France. »

Autre précision: « Cette décision avait fait suite à l’ouverture d’une enquête par le Parquet de Paris en février 2019 suite à une première plainte, liée à un incident survenu lors d’une réception à la Mairie de Paris. Au moins trois autres plaintes ont suivi, les allégations d’attouchement portant sur des faits survenus au cours des mois précédents. Sollicitée le 7 mars suivant, la demande de levée d’immunité avait été transmise mi-avril 2019 au Vatican par le ministère français des Affaires étrangères, en vertu de la Convention de Vienne de 1961 portant sur les relations diplomatiques et dont le Saint-Siège est signataire. »

La démission de Mgr Luigi Ventura a été acceptée par le pape François en décembre 2019 – c’est la règle de la limite d’âge de 75 ans. Son successeur, Mgr Celestino Migliore, a été nommé le mois suivant, en janvier 2020. Bien qu’il vive désormais en Italie, Mgr Ventura avait assuré de son intention de se déplacer à Paris pour sa comparution, mais les conditions sanitaires actuelles ne le lui permettent pas. Mgr Ventura a protesté de son innocence. Et sa défense rejette donc toutes les accusations.

Pour ce qui est de la levée de son immunité diplomatique, le Vatican avait souligné la volonté de collaboration de l’ancien nonce: cette « mesure extraordinaire qui confirme la volonté exprimée par le nonce lui-même de collaborer pleinement et spontanément avec les autorités judiciaires françaises ».

Début avril 2019, à sa demande, Mgr Ventura avait été entendu par la police française, avant d’être confronté aux plaignants un mois plus tard. il réfute toujours les faits qui lui sont reprochés.

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel