Sapin de Noël 2016 place Saint-Pierre, capture CTV

Sapin de Noël 2016 place Saint-Pierre, capture CTV

Noël : le sapin et la crèche de Saint-Pierre, signes de consolation

Une crèche des Abruzzes et un épicéa slovène

Share this Entry

Cette année pour Noël, la crèche de la Place Saint-Pierre viendra de Castelli, de la province de Teramo, dans les Abruzzes, et le sapin sera slovène. C’est ce qu’annonce le Vatican ce 30 octobre 2021.

Alors que de nombreuses régions du monde luttent contre la pandémie de Covid-19, l’ornement traditionnel de la place se veut « encore plus que d’ordinaire un signe d’espérance et de confiance pour le monde entier », peut-on lire dans la note. Il s’agit d’ « exprimer la certitude que Jésus vient au milieu de son peuple pour le sauver et le consoler ».

L’inauguration officielle aura lieu le 11 décembre à 16h30, avec les limitations imposées par la crise sanitaire, et sera présidée par le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de la Cité du Vatican, et Mgr Fernando Vérgez Alzaga, secrétaire général. Le pape François recevra les délégations de Castelli et de Kočevje dans la matinée.

Une crèche ancienne

La commune de Castelli est connue pour sa céramique depuis le XVIe siècle. Sa crèche monumentale est formée de sculptures en céramique plus grandes que nature. Elle est un symbole culturel de toute la région, mais aussi un objet d’art contemporain : elle a été réalisée par les élèves et les professeurs de l’Institut d’art “F.A. Grue” entre 1965-1975, décennie où l’enseignement y fut consacré au thème de Noël.

La collection contient 54 santons, mais seuls quelques-uns seront exposés place Saint-Pierre, sur une estrade lumineuse de 125 m² légèrement inclinée, autour de l’obélisque. On y verra la Sainte Famille, les mages, un ange aux ailes déployées symbolisant la protection, des joueurs de cornemuse et de flûte de pan, une petite bergère à la cruche, une fillette portant une poupée.

Cette crèche est inspirée d’arts anciens – grec, sudaméricain, égyptien. Ses santons ont été réalisés avec des anneaux, leur donnant une forme cylindrique. Cette crèche a déjà été exposée à Rome (1970) puis à Jérusalem, à Bethléem et à Tel Aviv.

Les épicéas de Slovénie

Le sapin rouge – en l’occurrence un épicéa – d’une hauteur de 28 mètres et d’un diamètre de 70 centimètres au sol, proviendra quant à lui de la Slovénie du sud-est, de la commune de Kočevje, autour du fleuve Rinža. Région restée préservée – les forêts y recouvrent 90% de son territoire – on y trouve la forêt vierge de Krokar, une des deux réserves forestières de Slovénie inscrites dans les 63 forêts de hêtres primaires du Patrimoine mondial de l’Unesco. Le sapin choisi pour Saint-Pierre a poussé à 6 kilomètres de ce site.

L’épicéa s’est largement répandu en Slovénie durant la seconde moitié du XVIIIe et il représente plus de 30% des ressources forestières. Il est symbole de fertilité et la tradition populaire l’utilise souvent à l’occasion de cérémonies comme celles du 1er mai ou de Noël. Pour la fête de saint Georges dans la région de Bela Krajina, il était de coutume de porter en procession un épicéa décortiqué et décoré de fleurs et d’étoffes.

L’épicéa le plus haut d’Europe, “Sgermova smreka” mesure 61,80 mètres et se trouve dans le massif de Pohorje en Slovénie. Agé de 300 ans, il a un périmètre de 3,54 m.

Le sapin et la crèche seront exposés place Saint-Pierre jusqu’à la fin du temps de Noël, c’est-à-dire jusqu’au baptême du Seigneur, célébré dimanche 10 janvier 2021.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel