Saint Padre Pio, wikimedia commons

Saint Padre Pio, wikimedia commons

Saint Pio ou la « confiance dans la miséricorde de Dieu »

« Vivre les Béatitudes par la prière et par les œuvres de miséricorde »

Share this Entry

Le pape François cité saint Pio de Pietrelcina (1887-1968) comme exemple de « confiance » dans la « bonté » et la « miséricorde » de Dieu, dont il a invité à faire l’expérience dans le sacrement de la réconciliation.

Au terme de l’aidience générale de ce mercredi 13 septembre 2020, dans la Cour Saint-Damase du Vatican, le pape a salué les Italiens en disant: « Je salue cordialement les fidèles italophones. J’encourage chacun à concevoir son avenir comme un service généreux de Dieu et du prochain », a dit le pape au terme de l’audience, avant d’ajouter: « Mes pensées vont, comme d’habitude, aux personnes âgées, aux jeunes, aux malades et aux nouveaux mariés. »

Le pape a donné en exemple saint Pio, dont c’est la fête le 23 septembre : « Que le témoignage de foi et de charité qui a animé saint Pio de Pietrelcina, dont nous faisons aujourd’hui mémoire soit pour chacun une invitation à toujours avoir confiance dans la bonté de Dieu, en s’approchant avec confiance du sacrement de la réconciliation, dont le saint du Gargano, infatigable dispensateur de la miséricorde divine, était un ministre assidu et fidèle. »

C’est sur la miséricorde et sur le sacrement de la réconciliation que Jean-Paul II insistait déjà lors de la canonisation du saint, le 16 juin 2002: « Le Padre Pio a été un généreux dispensateur de la miséricorde divine, en se rendant disponible à tous à travers l’accueil, la direction spirituelle, et spécialement l’administration du sacrement de la pénitence. »

« Que le témoignage de Padre Pio nous encourage à vivre les Béatitudes à travers la prière et les œuvres de miséricorde »: c’est le tweet publié par le pape François il y a deux ans, le 23 septembre 2018, pour la fête du saint capucin.

Le 17 mars 2018, le pape François s’est rendu à Pietrelcina (diocèse de Bénévent) et à San Giovanni Rotondo (diocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo), à l’occasion du 50e anniversaire de la mort du saint Padre Pio et du centenaire de l’apparition sur son corps des stigmates de la Passion du Christ.

En célébrant la messe sur le parvis du nouveau sanctuaire San Giovanni Rotondo, le pape avait alors souligné que la « prière », la « petitesse » et la « sagesse » sont les trois héritages laissés par saint Padre Pio, au contraire de la société contemporaine qui fait montre de plus de « cruauté » que les spartiates, envers les plus petits.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel