Notre-Dame de la paix de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire) @ wikimedia commons / BNDPY 2013

Notre-Dame de la paix de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire) @ wikimedia commons / BNDPY 2013

Côte d’Ivoire: 30e anniversaire de Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro

Pour la paix en Côte d’Ivoire et dans le monde

Share this Entry

A l’occasion du 30e anniversaire (10 septembre 1990-10 septembre 2020) de la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), Mgr Touably,  l’administrateur apostolique fait observer que c’est « un défi pour promouvoir la paix dans le pays », rapporte l’agence vaticane Fides.

Cette basilique, le plus grand édifice catholique au monde, a été consacrée par le Saint Pape Jean Paul II en présence du président Félix Houphouët Boigny en 1990.

Les festivités de ce jubilé initialement prévues se dérouler sur toute l’année 2020, ont été finalement repoussées en 2021 en raison de la pandémie. Toutefois, le jour anniversaire, le 10 septembre 2020, a été marqué par une messe d’action de grâce célébrée avec sobriété.

« La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro étant un édifice tourné vers la prière, la prière pour la paix en Côte-d’Ivoire, en Afrique et dans le monde. Ces 30 années d’existence représentent pour la Côte d’Ivoire, 30 années de grâce et de bénédictions », a affirmé Mgr Alexis Touably Youlo, évêque d’Agboville et administrateur apostolique du Diocèse de Yamoussoukro.

« Concernant la basilique, je crois qu’il y a tout d’abord un défi de promotion que nous devons relever. Tout l’édifice devrait avoir un rayonnement plus que national. Je pense qu’on ne fait pas assez de promotion de cette grâce avec cette basilique » explique Mgr Touably, invitant tous les ivoiriens en particulier les acteurs politiques à ne pas s’entredéchirer dans des conflits inutiles mais plutôt à emprunter les chemins de paix pour une Côte-d’Ivoire réconciliée.

« Avec cette basilique le défi de la paix s’impose à nous tous les Ivoiriens. Nous ne pouvons pas avoir au cœur de notre pays cet édifice symbole de paix et puis nous entredéchirer dans des conflits inutiles » fait-il remarquer.

Le recteur de la Basilique, le père Franck Allatin, a pour sa part ajouté qu’après 30 années d’existence de la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro il faudra penser à sa rénovation, exhortant les Ivoiriens à s’approprier l’édifice et penser à investir en d’autres structures comme un centre d’accueil, un centre de loisir pour les pèlerins et les touristes: « Je pense que ce qu’il faut, c’est que les Ivoiriens adoptent la basilique, que c’est comme leur maison, de passer voir cette Basilique et penser à préserver cet héritage ».

D’un coût total estimé à 40 milliards de francs CFA (soit près de 59 M€, ndt), la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro, financé par le père fondateur de la Côte d’Ivoire, feu Félix Houphouët Boigny et consacrée le 10 septembre 1990 par le Saint Pape Jean Paul II, est aujourd’hui un centre de tourisme et de pèlerinage qui attire tous les ans des milliers de visiteurs. En 2019 près de 300.000 personnes ont visité la basilique.

Elle constitue le plus grand édifice religieux catholique au monde avec une capacité d’accueil de 18 000 fidèles dont 7 000 places assises. Sa gestion pastorale est confiée aux Pères de la Société de l’Apostolat Catholique couramment appelés Pères Pallotins, toujours selon Fides.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel