Mains du pape dans la foule © Vatican Media

Mains du pape dans la foule © Vatican Media

Unité des chrétiens : les «rencontres d’amour avec ceux qui ne parlent pas notre langue»

Print Friendly, PDF & Email

Le p. Anthony Currer réfléchit sur le thème central de la Semaine de prière

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

La tragédie des migrants et le thème de l’accueil sont au centre de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui a commencé le 18 janvier 2020. En commentant les textes de méditation proposés aux chrétiens du monde entier, le père Anthony Currer, officiel du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, affirme : « Notre unité chrétienne sera découverte non seulement en nous montrant accueillants les uns envers les autres, mais aussi au travers de rencontres d’amour avec ceux qui ne parlent pas notre langue, n’ont pas notre culture ou notre foi. »

Cette année, les textes pour les prières ont été choisis par les chrétiens de Malte et de Gozo: « Le subside de prière suggéré pour cette année, explique le prêtre à l’agence vaticane Fides, s’intitule ‘Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire’ et se base sur l’épisode raconté au dernier chapitre des Actes des Apôtres (Ac 28, 2) dans lequel saint Paul et les hommes avec lesquels il se trouvait sur le navire après une terrible tempête, parviennent à se mettre à l’abri et sont généreusement secourus par les habitants de l’île de Malte. »

Cet épisode, explique le prêtre, « propose le drame de l’humanité » : « Les passagers du navire sont à la merci de la mer violente et de la forte tempête… Ce sont des forces qui les poussent vers des lieux inconnus… La Divine Providence les associe cependant dans l’espérance du salut. Le navire et l’ensemble de son précieux chargement seront perdus, mais tous auront la vie sauve. »

« Cette histoire représente un défi » pour tous, « en tant que chrétiens et qu’êtres humains », affirme le père Currer : « Serons-nous en accord avec les forces froides de l’indifférence ou montrerons-nous une humanité peu ordinaire, devenant témoins de la providence pleine d’amour de Dieu envers tous les hommes ? »

Le père Currer rappelle que la recherche d’unité est le devoir des chrétiens : « Nous sommes appelés à prier afin que tous les chrétiens redeviennent une unique famille pour témoigner, unis, de l’amour envers le Christ. »

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel