Vidéo du pape, corruption © thepopevideo.org

Vidéo du pape, corruption © thepopevideo.org

OSCE : le Saint-Siège encourage "une gestion saine des finances publiques"

Print Friendly, PDF & Email

Intervention de Mgr Balvo à Prague

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Plutôt que de fournir des remèdes à la corruption déjà existante, il faut promouvoir une «gestion saine des finances publiques» : c’est ce que conseille Mgr Charles Balvo, nonce apostolique en République tchèque, représentant le Saint-Siège au forum économique et environnemental de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) qui a eu lieu du 11 au 13 septembre 2019 à Prague.
Citant l’encyclique Laudato Si’ du pape François, l’archevêque a souligné la «connexion entre l’environnement, le bien-être et la sécurité» des sociétés : ainsi les défis écologiques «ne peuvent pas être séparés des profondes conséquences sociales et économiques de la dégradation environnementale».
«L’environnement humain et l’environnement naturel se dégradent ensemble», à tel point, a-t-il insisté, que «nous ne pouvons pas combattre efficacement la dégradation environnementale sans s’attaquer aux causes de la dégradation humaine et sociale». Mgr Balvo a alors appelé les Etats de l’OSCE à augmenter leurs efforts dans la sphère environnementale.
Plaidant pour «une bonne gouvernance», le représentant du Saint-Siège a préconisé notamment la lutte contre la corruption, «qui endommage et détruit le potentiel de croissance des sociétés». Plutôt que de fournir des remèdes à la corruption déjà existante, il s’agit d’être «pro-actif» pour une «gestion saine des finances publiques», en partenariat avec le secteur privé.
En outre, a conclu Mgr Balvo, une bonne gouvernance ne tient pas uniquement à la transparence et à la responsabilisation, mais aussi à «un cadre où le bien commun et la dignité humaine sont respectés dans les domaines économique et environnemental». En effet, «une approche de la vie économique qui cherche seulement la richesse et qui réduit les hommes et femmes à des instruments… nie la dignité inhérente à toute personne» et est dangereuse pour la société.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel