Kiko Argüello © Vatican Media

Kiko Argüello © Vatican Media

Chemin néocatéchuménal: Kiko Argüello reçu par le pape François

« Que le Seigneur te rende tout le bien que tu fais à l’Eglise »

Share this Entry

Le fondateur du Chemin néocatéchuménal, Kiko Argüello, a été reçu en audience par le pape François au Vatican, ce jeudi 20 septembre 2019.
Le pape François avait écrit personnellement à Kiko Argüello, à l’occasion de ses 80 ans célébrés le 9 janvier 2019 à Madrid.
« Cher frère, peut-on lire dans le message rapporté par Vatican News en italien, je ne veux pas laisser passer cette journée sans t’envoyer quelques lignes de proximité et d’action de grâce fraternelle pour tes 80 ans. Merci à Dieu qui t’a élu et merci à toi pour ta fidélité. Que le Seigneur te rende tout le bien que tu fais à l’Eglise. »
« Je suis proche de toi, je prie et je t’accompagne, ajoute le pape. Bon anniversaire. J’espère que les membres du Chemin te feront un gâteau avec 80 bougies. Et s’il te plaît n’oublie pas de prier pour moi. Que Jésus te bénisse et que la Sainte Vierge te protège. Ton frère, qui t’aime et qui t’admire, François. »
Le 8 janvier lors de la messe à Sainte-Marthe, le pape avait déjà salué le « zèle apostolique » de Kiko Argüello qui l’a remercié dans un message exprimant « son affection et sa proximité, assurant de ses prières pour son ministère pétrinien ».
Le pape François avait créé la surprise en appelant  Kiko Argüello au téléphone pour adresser ses salutations aux participants d’une rencontre organisée à Porto San Giorgio (Italie), le 8 septembre 2018: « Regardez toujours vers le Seigneur ! En avant ! », a dit le pape après que Kiko Argüello lui a manifesté l’affection et le soutien du Chemin néocatéchuménal.
Le 5 mai 2018, le pape a rencontré des milliers de membres du Chemin néocatéchuménal rassemblés à Rome pour le 50e anniversaire de la présence de ce mouvement dans la Ville éternelle.
Déjà, le pape François avait reçu le fondateur au Vatican, le 4 septembre 2017. Le même jour, une lettre d’encouragement du pontife à cette communauté a été rendue publique.
Le pape François reçoit chaque année les familles appartenant au Chemin néocatéchuménal qu’il envoie en mission dans le monde entier. En 2016, il les avait exhortées à «protéger» leur charisme, face au risque de se fermer sur elles-mêmes ou de se croire «meilleures que les autres».

L’opéra symphonique de Kiko Argüello – qui est cependant peintre de formation – intitulé « La souffrance des innocents » a été joué au Vatican, dans le cadre du Jubilé de la miséricorde, et à l’occasion de la fête liturgique de Notre-Dame du Rosaire, le 7 octobre 2016, en la salle Paul VI.
Le Chemin néocatéchuménal, fondé dans les années 60 par Kiko Argüello et Carmen Hernández, aujourd’hui décédée, un mouvement ecclésial aujourd’hui présent dans 134 pays des cinq continents avec quelque 20.000 communautés et des séminaires. C’est un « itinéraire de formation chrétienne » né dans les banlieues défavorisées de Madrid (Espagne).

Avec Anne Kurian
 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel