Angélus du 7 juillet 2019, capture Vatican Media

Angélus du 7 juillet 2019, capture Vatican Media

Raid sur des migrants en Libye : l'on ne peut "tolérer de faits si graves"

Appel du pape à l’angélus

Share this Entry

« La communauté internationale ne peut tolérer de faits si graves », s’est insurgé le pape François en évoquant le raid aérien conduit le 3 juillet 2019 sur un camp de détention de migrants, en Libye, où 53 morts sont à déplorer.
Lors de l’angélus du 7 juillet qu’il présidait place Saint-Pierre, le pape a invité à prier « pour les pauvres personnes sans défense tuées ou blessées ». « Je prie pour les victimes, a-t-il ajouté : que le Dieu de la paix accueille les défunts auprès de lui et qu’il soutienne les blessés. »
Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le centre détient quelque 300 migrants dans un hangar de la banlieue de Tripoli.
Et le pape de souhaiter « que soient organisés de façon étendue et concertée des couloirs humanitaires pour les migrants les plus nécessiteux ».
Il a fait mémoire aussi de « toutes les victimes des massacres perpétrés récemment en Afghanistan, au Mali, au Burkina Faso et au Niger ».

Share this Entry

Anne Kurian

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel