Congrès du Latran 19/06/2017 © L'Osservatore Romano

Congrès du Latran 19/06/2017 © L'Osservatore Romano

Les «maladies spirituelles» dans le diocèse de Rome, diagnostic et remèdes

Print Friendly, PDF & Email

Rencontre du pape et de son diocèse le 14 mai 2018

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François rencontrera son diocèse de Rome en sa cathédrale, Saint-Jean-du-Latran, le lundi 14 mai 2018, à 19 heures, ce qui conclura l’itinéraire commencé pour le carême sur les «maladies spirituelles», indique, ce 10 mai, un communiqué du vicariat de Rome. Le diagnostic sera posé ainsi que les jalons pour une pastorale qui en tienne compte.
L’économie de l’exclusion, la paresse égoïste, l’individualisme confortable, la guerre entre nous, le pessimisme stérile, la mondanité spirituelle: voilà les «maladies spirituelles»., continue le communiqué qui rappelle que la réflexion à ce sujet a commencé, dans le diocèse de Rome, sous l’impulsion du vicaire quelques jours avant le début du carême, dans une lettre adressée aux prêtres et aux diacres le 30 janvier dernier : il invitait à lancer un débat sur ces «maladies spirituelles» dans les paroisses et les préfectures. A l’appui de la proposition, le Conseil épiscopal avait élaboré un feuillet intitulé : « Ce n’est pas celui qui est en bonne santé qui a besoin du médecin, mais le malade ». Il avait été joint à une lettre du vicaire, Mgr De Donatis aux curés de la Ville éternelle. C’est le résultat de ce discernement qui sera présenté au pape François.
La rencontre comportera un moment de prière, puis la synthèse des travaux des paroisses, élaborée par une commission diocésaine et le p. Paolo Asolan, et la conclusion avec l’intervention du pape François.
L’archevêque vicaire du pape pour le diocèse de Rome, Mgr Angelo De Donatis, les évêques auxiliaires, les prêtres, les religieux et religieuses et des centaines de laïcs impliqués dans les communautés paroissiales et dans les autres réalités ecclésiales participeront à la rencontre.
Pour permettre une plus large participation, 1 700 chaises et un grand écran seront installés dans la cour du vicariat.
La rencontre a été annoncée par Mgr De Donatis dans une une lettre adressée au diocèse. : «Les rapports qui résument le chemin que nous avons vécu arrivent ici au vicariat par l’intermédiaire des évêques auxiliaires. Le matériel que nous collectons sera remis au Pape, afin qu’il puisse voir comment son diocèse s’interroge sur ses efforts pour la proclamation de la joie évangélique ». Les indications données par l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium servent de fil conducteur au travail accompli jusqu’à présent.
Maintenant, explique De Donatis, «ce sera au Pape de nous montrer» la thérapie «pour sortir des maladies que nous avons identifiées». D’où l’invitation à participer à la rencontre, comme à «un moment de grâce qui nous fera grandir dans la dimension spirituelle et communautaire».
Ensuite, en juin, demande le vicaire du pape, «toutes les communautés vont réfléchir sur les indications que le pape François voudra nous donner». De cette façon, « nous allons préparer la prochaine année pastorale, qui s’ouvrira en septembre par une nouvelle étape de notre voyage, lorsque nous nous réunirons pour traduire toutes les orientations qui ont émergé en lignes d’action pour la vie spirituelle et la pastorale.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel