Audience du 07/07/2017, capture CTV

Audience du 07/07/2017, capture CTV

La grande révolution du christianisme dans la psychologie religieuse

Catéchèse du pape François en français

Share this Entry

Le christiansime introduit une « grande révolution » dans la « psychologie religieuse de l’homme »: la confiance dans un Dieu qui est « Père », explique le pape François.
Le pape a en effet poursuivi, Place Saint-Pierre, ce mercredi 7 juin 2017,  ses catéchèses sur l’espérance en méditant sur la relation de Jésus à son « Père » qui « fascinait » tant ses disciples.
A la fin de sa catéchèse en italien, le pape a invité l’assemblée à faire silence, à penser à ses « problèmes » et à dire ensemble la prière du « Notre Père ».
« Frères et sœurs, la prière de Jésus exerce une fascination sur les Apôtres, et ils lui demandent d’y être introduits. Jésus nomme Dieu du nom de « Père », résumé de toute prière chrétienne », a dit le pape en italien avant d’être traduit en français par l’un de ses collaborateurs de la curie romaine.
« Nous serions tentés d’utiliser un titre plus élevé et plus conforme à la transcendance divine. Mais le mot « Père » nous établit dans une relation de confiance avec lui ; comme un enfant qui se sait aimé de lui. C’est la grande révolution que le christianisme introduit dans la psychologie religieuse de l’homme », a encore expliqué le pape.
Puis il a ajouté: « Le mystère de Dieu, devant qui nous sommes si petits, ne nous fait plus peur ; mais nous avons parfois du mal à l’accepter. Dieu est Père, mais à sa manière, un père bon qui n’applique pas les critères de la justice humaine, mais qui a besoin de pardonner, capable seulement de décliner le mot « aimer ». »
« Ainsi, nous ne sommes jamais seuls. Cette certitude est la source de notre espérance: en toute circonstance nous avons un Père qui nous regarde avec amour et ne nous abandonne pas », a conclu le pape.
 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel