Vendredi de la miséricorde : le pape à Ostie pour bénir des logements de paroissiens

Dans un quartier périphérique marqué par des formes d’exclusion

Bénédiction des familles, Ostie © L'Osservatore Romano

Bénédiction des familles, Ostie © L'Osservatore Romano

Le pape François prolonge mois ses gestes de miséricorde corporelle et spirituelle initiés durant le Jubilé sous le nom de « Vendredi de la miséricorde » : ce 19 mai 2017, il s’est rendu à l’impromptu à Ostie, dans la périphérie de Rome, pour bénir des appartements de paroissiens.

« Comme signe de proximité aux familles résidant dans la périphérie de Rome, explique un communiqué du Bureau de presse du Saint-Siège, (le pape) a décidé de bénir leurs habitations porte à porte », comme le fait chaque année le curé de Stella Maris, une des six paroisses d’Ostie, durant le temps pascal. Une tradition appelée « bénédiction des familles ».

Deux jours plus tôt, don Plinio Poncina avait accroché un avis sur la porte de l’immeuble des logements sociaux situé au 11 Piazza Francesco Conteduca, « prévenant les familles qu’il viendrait les voir pour la bénédiction pascale traditionnelle ». Mais à la « grande surprise » des résidents, peut-on lire dans la note, c’est le pape François et non le curé qui a sonné à la porte.

Le pape, qui a béni une douzaine d’appartements, « s’est fait curé », explique le Saint-Siège : « avec simplicité, il s’est entretenu avec les familles… En plaisantant, il s’est excusé pour le dérangement, assurant cependant avoir respecté l’horaire du silence de la sieste après le déjeuner », comme le précise une affiche dans l’entrée de l’immeuble.

Appartenant à la commune de Rome, Ostie, avec ses quelque 100.000 habitants, accueille une « communauté vivante de fidèles », qui vivent « une réalité difficile ». L’église, la paroisse et le petit terrain de football adjacent représentent « un point de référence » pour la communauté et pour « ces réalités sociales et existentielles qui souvent, subissent des formes d’exclusion, restent en marge ».

Le pape avait inauguré ces gestes de miséricorde, à raison d’un par mois, durant l’Année sainte. En avril dernier, durant le carême, il a poursuivi ces visites privées en se rendant dans un centre pour non-voyants.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!