Synode 2018 : l’Eglise « a besoin des jeunes » et de « leur joie »

Voyage du cardinal Baldisseri à Taïwan

Symposium du CCEE sur les jeunes

Symposium du CCEE sur les jeunes

L’Eglise « a besoin des jeunes ; elle a besoin de leur enthousiasme ; elle e besoin de leur créativité ; et elle a besoin de leur joie », a affirmé le cardinal Lorenzo Baldisseri en vue du synode d’octobre 2018. En rencontrant les évêques de la « Chinese Regional Bishops’ Conference » (Crbc), le 16 mai 2017, à Taïwan, le secrétaire général du synode des évêques a invité les nouvelles générations à s’impliquer auprès des plus nécessiteux.

Durant la seconde étape de son voyage en Orient, après Hong Kong, le cardinal Baldisseri a invité à aller « à contre-courant », en citant le proverbe chinois « Dans le fleuve, seul le poisson mort suit la direction du courant ».

« Il est temps que nous tous, spécialement les jeunes, nous retroussions les manches », a-t-il lancé en évoquant l’assemblée synodale qui aura pour thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Le cardinal a souhaité aux nouvelles générations de « prendre une part active et de ne pas ignorer l’opportunité d’être impliqué quand Jésus les appelle à collaborer à son œuvre ».

Dieu en effet, a-t-il assuré, a besoin « d’une collaboration active et audacieuse ». C’est-à-dire que les jeunes soient « impliqués dans les nombreux défis de la vie… auprès de ceux qui ont besoin d’assistance dans la vie, dans le développement, dans la lutte pour la dignité des personnes, dans la lutte contre la pauvreté, dans la lutte pour les valeurs ».

Les jeunes, a poursuivi le cardinal Baldisseri, doivent « devenir protagonistes dans le service de l’Eglise » : « le Seigneur leur demande de répondre aux besoins et aux souffrances de l’humanité ; le Seigneur veut qu’ils soient un signe de son amour miséricordieux dans le présent ». « Dieu invite les jeunes à rêver ; il veut qu’ils voient que le monde peut devenir un endroit différent ».

Enfin, le cardinal a renouvelé l’appel urgent aux jeunes à être « partie intégrante du processus préparatoire » du synode de 2018. Le secrétaire a rappelé qu’un questionnaire leur sera prochainement proposé en ligne pour que le document de travail du synode « respecte fidèlement la situation et les défis que les jeunes doivent affronter aujourd’hui ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!