Faire un don
Flag of the United Nations - ONU

WIKIMEDIA COMMONS - Wilfried Huss / Anonymous

ONU: de l’allègement de la dette des pays en développement, par Mgr Auza

Politique macroéconomique et financement du développement

« L’allègement progressif de la dette » des pays en développement contribuera à la mise ne ouvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, déclare Mgr Auza.

Mgr Bernardito Auza, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies, est intervenu le 5 octobre 2017 lors des débats de la deuxième commission sur le point 17 de l’ordre du jour, consacré aux questions de politique macroéconomique et sur le point 18 de l’ordre du jour consacré au suivi et à la mise en œuvre des résultats des Conférences internationales sur le financement du développement.

L’intervention intégrale en anglais se trouve ici.

Mgr Auza s’est déclaré « préoccupé par le déclin du commerce international » et il a appelé à « une économie mondiale plus inclusive », encourageant les pays développés à « réduire les tarifs protecteurs » et à « accroître le commerce avec les pays les moins avancés » (PMA), indique la Mission du Saint-Siège à l’ONU.

Il a également souligné « l’importance d’augmenter l’aide publique au développement » pour les PMA, tout en exprimant sa préoccupation quant à « la viabilité de la dette des pays en développement ».

Il a fait observer que « l’allègement progressif de la dette », « l’aide humanitaire » et les « engagements des donateurs » pour le fardeau croissant des coûts globaux des réfugiés contribueront à rendre possible l’accomplissement de l’Agenda 2030 pour le développement durable, toujours selon la même source.

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel