Faire un don
Mariage, échange des consentements et des alliances

Mariage, échange des consentements et des alliances

Mariage: lettre de la Commission Ecclesia Dei pour les célébrations de la FSSPX

Il s’agit de « rasséréner la conscience des fidèles »

Le pape François a décidé d’autoriser les évêques à accorder « des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité » sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), à certaines conditions, pour « rasséréner la conscience des fidèles » et « faciliter le chemin vers la pleine régularisation institutionnelle ».

C’est ce qu’annonce une lettre de la Commission Ecclesia Dei – chargée des relations avec la FSSPX et dépendant de la Doctrine de la foi – aux évêques du monde, publiée ce mardi 4 avril 2017 par la Salle de presse du Saint-Siège en français, italien, espagnol, anglais et allemand.

La lettre établit un parallèle avec l’autorisation accordée par le pape François pour le sacrement de la réconciliation, visant à « assurer la validité et la licéité du sacrement » et à « ne pas laisser les personnes dans le doute ».

La condition principale est que le consentement des époux soit reçu par un prêtre délégué de l’évêque du lieu « suivra alors la célébration de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité ». Mais des suggestions sont faites quand ce ne serait pas possible.

Il s’agit, insiste la lettre, d’« éviter les débats de conscience chez les fidèles qui adhèrent à la FSSPX et les doutes sur la validité du sacrement de mariage ».

La lettre mentionne cependant que l’autorisation est donnée « malgré la persistance objective, pour le moment, de la situation canonique d’illégitimité dans laquelle se trouve la Fraternité Saint Pie X ».

Voici le texte complet de cette lettre approuvée par le pape François qui en a ordonné la publication lors d’une audience accordée au cardinal président de la Commission, Gerhard L. Müller, le 24 mars 2017.  La lettre porte la date du 27 mars et elle est signée par le cardinal Müller et par Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la Commission.

AB

Lettre de la Commission Ecclesia Dei aux évêques

Comme vous le savez, différents types de rencontres et d’initiatives sont en cours depuis longtemps pour ramener la Fraternité sacerdotale Saint Pie X dans la pleine communion. Ainsi le Saint-Père a-t-il récemment décidé d’accorder à tous les prêtres de cet institut les pouvoirs de confesser validement les fidèles (Lettre Misericordia et misera, n. 12), de manière à assurer la validité et la licéité du sacrement qu’ils administrent et à ne pas laisser les personnes dans le doute.

Dans la même ligne pastorale, qui veut contribuer à rasséréner la conscience des fidèles, malgré la persistance objective, pour le moment, de la situation canonique d’illégitimité dans laquelle se trouve la Fraternité Saint Pie X, le Saint-Père, sur proposition de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et de la Commission Ecclesia Dei, a décidé d’autoriser les Ordinaires du lieu à concéder aussi des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité, selon les modalités suivantes.

Dans la mesure du possible, la délégation de l’Ordinaire pour assister au mariage sera donnée à un prêtre du diocèse (ou du moins à un prêtre pleinement régulier) pour qu’il reçoive le consentement des parties dans le rite du Sacrement qui, dans la liturgie du Vetus ordo, a lieu au début de la Sainte Messe ; suivra alors la célébration de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité.

En cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties, l’Ordinaire peut concéder directement les facultés nécessaires au prêtre de la Fraternité qui célébrera aussi la Sainte Messe, en lui rappelant qu’il a le devoir de faire parvenir au plus vite à la Curie diocésaine la documentation qui atteste la célébration du Sacrement.

Certaine que, de cette façon aussi, on pourra éviter les débats de conscience chez les fidèles qui adhèrent à la FSSPX et les doutes sur la validité du sacrement de mariage, tout en facilitant le chemin vers la pleine régularisation institutionnelle, cette Congrégation sait qu’elle peut compter sur votre collaboration.

Au cours de l’audience du 24 mars 2017 accordée au Cardinal Président soussigné, le Souverain Pontife François a approuvé la présente Lettre et en a ordonné la publication.

Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, 27 mars 2017.

Gerhard Card. L. Müller
Président


+ Guido Pozzo
Archevêque titulaire de Bagnoregio
Secrétaire

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel