Lutter contre la pauvreté, pour la famille, le travail et la paix

Paroles du pape François avant l’angélus (traduction complète)

Angélus, capture CTV

Angélus, capture CTV

Lutter contre la pauvreté, pour la famille, le travail et la paix: c’est l’appel du pape François au terme de la messe pour sept canonisations qu’il a présidée ce dimanche 16 octobre 2016, place Saint-Pierre, dont celle de deux français, Elisabeth de la Trinité, carmélite à Dijon, maître spirituel et Salomon Lelercq, frère des Ecoles chrétiennes, martyr sous la Révolution.

Avant de prier l’angélus avec l’assemblée, le pape a salué les délégations des cinq pays représentés par les  nouveaux saints: « Au terme de cette célébration, je désire vous saluer tous cordialement, vous qui êtes venus de différents pays pour rendre hommage aux nouveaux saints. J’ai une pensée déférente spécialement pour les délégations  officielles de l’Argentine, d’Espagne, de France, de l’Italie et du Mexique. »

« Que l’exemple et l’intercession de ces témoins lumineux vous soutiennent dans vos engagements respectifs de travail et de service, pour le bien de l’Eglise et des communautés civiles », a ajouté le pape.

Il a évoqué la Journée mondiale contre la pauvreté, – une initiative du père Joseph Wresinski, adoptée par l’ONU  -, en demandant des politiques pour la famille et pour  le travail: « C’est demain la Journée mondiale contre la pauvreté. Unissons nos forces morales et économiques pour lutter ensemble contre la pauvreté qui dégrade, offense et tue tant de frères et sœurs, en mettant en œuvre des politiques sérieuses pour les familles et pour le travail. »

Le pape a aussi demandé aux catholiques de prier pour la paix: « Confions nos intentions  la Vierge Marie, et spécialement notre prière insistante et du cœur pour la paix. »

La Journée Mondiale du Refus de la Misère est célébrée chaque 17 octobre. Née de l’initiative du père Joseph Wresinski (1917 – 1988) et de celle de plusieurs milliers de personnes de tous milieux qui se sont rassemblées sur le Parvis des Droits de l’Homme à Paris en 1987, cette journée est officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1992.

La France a été représentée à la célébration par la Ministre de l’écologie, Mme Ségolène Royal qui a été reçue par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin: les entretiens ont porté justement sur les plus démunis, l’environnement et la paix.

L’Argentine était représentée par le président de la République, M. Mauricio Macri et sa femme – ils ont été reçus par le pape François samedi, 15 octobre- ; l’Espagne par le ministre de l’Intérieur,  M. Jorge Fernández Díaz, l’Italie par Mme Maria Elena Boschi, ministre des Réformes constitutionnelles et des Rapports avec le parlement, et le Mexique par M. Roberto Herrera Mena, directeur général adjoint des Affaires religieuses.

C’est une tradition que les Nations représentées par les nouveaux saints envoient une délégation officielle à Rome pour les canonisations et pas seulement leur ambassadeur près le Saint-Siège.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!