Les cinq religions du KAICIID condamnent des actes terroristes « intolérables »

Déclaration après l’attentat de Londres

Forum Kaiicid, Addis Abeba (Ethiopie) 2016, kaiciid.org

Forum Kaiicid, Addis Abeba (Ethiopie) 2016, kaiciid.org

« Ces actes terroristes sont intolérables pour toutes les religions. Toutes les religions rejettent la violence ». C’est la déclaration du Centre international pour le dialogue interreligieux et culturel « King Abdullah Bin Abdulaziz » (KAICIID), dont fait partie le Saint-Siège, après le nouvel attentat qui a frappé Londres (Royaume-Uni) le 3 juin 2017.

Fondé en 2012 avec la contribution du Saint-Siège, le KAICIID, a publié une déclaration au nom des cinq religions membres – judaïsme, christianisme, islam, bouddhisme et hindouisme -, le 6 juin, trois jours après l’attaque perpétrée par trois hommes à la voiture et au couteau dans la capitale britannique.

Assurant de leur prière pour les victimes innocentes de ces « crimes odieux », les signataires affirment que la « cohésion sociale » qui est un « bien commun précieux », ne « peut être détruite par des terroristes si des personnes pacifiques persistent dans le dialogue avec des gens d’autres cultures et religions ».

Le Vatican est membre du Conseil d’administration du KAICIID, représenté par Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Le métropolite français Emmanuel, représentant du patriarcat orthodoxe de Constantinople, en fait également partie ainsi que le rabbin David Rosen et le Japonais Kosho Niwano.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!