Faire un don
Le cardinal Sandri rencontre des jeunes orientaux, Australie © Congrégation pour les Eglises orientales

Le cardinal Sandri rencontre des jeunes orientaux, Australie © Congrégation pour les Eglises orientales

Australie : le card. Sandri rencontre les enfants des écoles catholiques orientales

Célébrations liturgiques à Sydney et à Melbourne

La visite du cardinal Leonardo Sandri en Australie s’est poursuivie les 11, 12 et 13 mai 2017 : le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, arrivé dans le pays le 6 mai, a visité Sydney et Melbourne, où il a rencontré les communautés orientales, notamment les enfants et les jeunes des écoles ainsi que des autorités civiles.

A Sydney, indique un communiqué du dicastère, le cardinal a visité la cathédrale et s’est rendu au siège du Parlement de la Nouvelle-Galles du Sud, où il a déjeuné notamment avec le Premier ministre de l’Etat, Gladys Berejiklian, arménienne apostolique et le président de l’assemblée législative, John Ajaka, chrétien melkite. Les convives ont discuté « de l’apport constructif et collaboratif des chrétiens d’Orient arrivés il y a plusieurs décennies – et récemment à cause des conflits en Irak et en Syrie – en Australie ». Le cardinal Sandri a remercié des efforts d’accueil réalisés à l’égard des réfugiés.

Le préfet s’est aussi rendu à l’Australian Catholic University de Sydney où il a tenu une conférence sur le centenaire de la Congrégation pour les Eglises orientales. Le 12 mai, le cardinal a rencontré les 300 élèves – et leurs parents – de l’école primaire melkite catholique Holy Saviour. Il a invité les enfants à apprécier la valeur de leur scolarité, rappelant que certains de leurs camarades, par exemple en Syrie, ne peuvent se permettre ce « luxe » : « Soyez fiers de votre parcours de croissance et d’éducation, car c’est un don que tout le monde ne peut pas se permettre sur cette terre ».

A l’école Saint Charbel, confiée aux pères missionnaires libanais, le cardinal Sandri a rencontré des élèves de différentes classes de l’Institut qui compte plus de 1100 jeunes. Il les a encouragés à connaître et à protéger leurs racines maronites. Puis à l’église arménienne catholique Notre-Dame de l’Assomption, il a présidé la Divine liturgie en l’honneur du 50e anniversaire de sa fondation, entouré des évêques catholiques d’Orient résidant à Sydney (maronite, chaldéen, melkite).

Le 13 mai, le cardinal Sandri est parti pour Melbourne. Il a été accueilli à la cathédrale puis s’est rendu à l’église Notre-Dame du Liban, de l’éparchie maronite d’Australie. Avec le clergé, les religieux et religieuses orientales présents dans la ville (ukrainiens, melkites, chaldéens, malabars, russes, coptes, syro-catholiques), il a célébré une veillée mariale dans la pure tradition antiochienne maronite. Faisant mémoire des frères et des sœurs du Moyen-Orient, le cardinal a appelé à être conscients du privilège de pouvoir professer librement sa foi.

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel