Faire un don
Le cardinal Sandri rencontre des jeunes orientaux, Australie © Congrégation pour les Eglises orientales

Le cardinal Sandri rencontre des jeunes orientaux, Australie © Congrégation pour les Eglises orientales

Australie : le card. Sandri rencontre les enfants des écoles catholiques orientales

Célébrations liturgiques à Sydney et à Melbourne

La visite du cardinal Leonardo Sandri en Australie s’est poursuivie les 11, 12 et 13 mai 2017 : le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, arrivé dans le pays le 6 mai, a visité Sydney et Melbourne, où il a rencontré les communautés orientales, notamment les enfants et les jeunes des écoles ainsi que des autorités civiles.

A Sydney, indique un communiqué du dicastère, le cardinal a visité la cathédrale et s’est rendu au siège du Parlement de la Nouvelle-Galles du Sud, où il a déjeuné notamment avec le Premier ministre de l’Etat, Gladys Berejiklian, arménienne apostolique et le président de l’assemblée législative, John Ajaka, chrétien melkite. Les convives ont discuté « de l’apport constructif et collaboratif des chrétiens d’Orient arrivés il y a plusieurs décennies – et récemment à cause des conflits en Irak et en Syrie – en Australie ». Le cardinal Sandri a remercié des efforts d’accueil réalisés à l’égard des réfugiés.

Le préfet s’est aussi rendu à l’Australian Catholic University de Sydney où il a tenu une conférence sur le centenaire de la Congrégation pour les Eglises orientales. Le 12 mai, le cardinal a rencontré les 300 élèves – et leurs parents – de l’école primaire melkite catholique Holy Saviour. Il a invité les enfants à apprécier la valeur de leur scolarité, rappelant que certains de leurs camarades, par exemple en Syrie, ne peuvent se permettre ce « luxe » : « Soyez fiers de votre parcours de croissance et d’éducation, car c’est un don que tout le monde ne peut pas se permettre sur cette terre ».

A l’école Saint Charbel, confiée aux pères missionnaires libanais, le cardinal Sandri a rencontré des élèves de différentes classes de l’Institut qui compte plus de 1100 jeunes. Il les a encouragés à connaître et à protéger leurs racines maronites. Puis à l’église arménienne catholique Notre-Dame de l’Assomption, il a présidé la Divine liturgie en l’honneur du 50e anniversaire de sa fondation, entouré des évêques catholiques d’Orient résidant à Sydney (maronite, chaldéen, melkite).

Le 13 mai, le cardinal Sandri est parti pour Melbourne. Il a été accueilli à la cathédrale puis s’est rendu à l’église Notre-Dame du Liban, de l’éparchie maronite d’Australie. Avec le clergé, les religieux et religieuses orientales présents dans la ville (ukrainiens, melkites, chaldéens, malabars, russes, coptes, syro-catholiques), il a célébré une veillée mariale dans la pure tradition antiochienne maronite. Faisant mémoire des frères et des sœurs du Moyen-Orient, le cardinal a appelé à être conscients du privilège de pouvoir professer librement sa foi.

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel