Le pape François saluant la foule © Vatican Media

Le pape François saluant la foule © Vatican Media

Angélus : « Ne jamais détourner le regard de la lumière de Jésus »

Print Friendly, PDF & Email

Angélus du dimanche 25 février 2024 (texte intégral)

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Chers frères et sœurs, bonjour !

L’Évangile de ce deuxième dimanche de Carême nous présente l’épisode de la Transfiguration de Jésus (cf. Mc 9, 2-10).

Après avoir annoncé sa Passion aux disciples, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean. Il monte sur une haute montagne et là, il se manifeste physiquement dans toute sa lumière. Il leur révèle ainsi le sens de ce qu’ils ont vécu ensemble jusqu’à ce moment. La prédication du Royaume, le pardon des péchés, les guérisons et les signes accomplis étaient en fait des étincelles d’une lumière plus grande : la lumière de Jésus, la lumière qui est Jésus. Et de cette lumière, les disciples ne devront plus jamais détourner le regard, surtout dans les moments d’épreuve, comme ceux qui s’approchent de la Passion. 

Voilà̀ le message : ne jamais détourner le regard de la lumière de Jésus. Un peu comme le faisaient autrefois les paysans qui, en labourant les champs, concentraient leur regard sur un point précis devant eux et, les yeux fixés sur le but, traçaient des sillons bien droits. C’est ce que nous, chrétiens, sommes appelés à faire sur le chemin de la vie : garder toujours le visage brillant de Jésus devant nos yeux, ne jamais quitter Jésus des yeux.

Frères et sœurs, ouvrons-nous à la lumière de Jésus ! Il est amour et vie sans fin. Sur les chemins parfois tortueux de l’existence, cherchons son visage, plein de miséricorde, de fidélité, d’espérance. En cela, la prière, l’écoute de la Parole, les sacrements, la prière, l’écoute de la Parole et les sacrements nous aident à garder les yeux fixés sur Jésus. Et c’est une bonne résolution pour le Carême : cultiver des regards ouverts, devenir des «chercheurs de lumière», des chercheurs de la lumière de Jésus dans la prière et dans les personnes.

Demandons-nous donc : sur mon chemin, est-ce que je garde les yeux fixés sur le Christ qui m’accompagne ? Et pour y parvenir, est-ce que je fais de la place au silence, à la prière, à l’adoration ? Enfin, est-ce que je cherche chaque petit rayon de la lumière de Jésus, qui se reflète en moi et dans chaque frère et sœur que je rencontre ? Et est-ce que je me rappelle de l’en remercier ? 

Que Marie, resplendissante de la lumière de Dieu, nous aide à garder le regard fixé sur Jésus et à nous regarder les uns les autres avec confiance et amour. 

Share this Entry

Rédaction

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel