Premier ministre libanais Najib Mikati © Vatican Media

Liban : le pape François reçoit le Premier ministre Najib Mikati

« Seigneur Dieu, prends le Liban par la main et dis-lui : lève-toi ! »

Share this Entry

Le pape François a reçu en audience le Premier ministre du Liban, Najib Mikati, ce jeudi matin 25 novembre 2021, au Vatican.

La rencontre privée, entre 8h50 et 9h10, a eu lieu au moment où le Liban vit une situation difficile affrontant une grave crise politique, économique et sociale.

Le Premier ministre a ensuite rencontré le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, accompagné de Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États.

Le Liban est « un pays, un message, et aussi une promesse », pour lesquels il faut « se battre » : c’est ce qu’a déclaré le pape François lorsqu’il a reçu Najib Mikati, au terme de l’échange de cadeaux, dans la Salle Clémentine. Le pape a ajouté que le Liban est passé par des « moments pas beaux et difficiles » et il a assuré le Premier ministre de sa « prière » pour son pays,  de sa « proximité », et aussi de son « travail » pour que « prenne corps un effort commun pour aider le Liban à se relever ».

Le pape a cité le passage de l’Évangile dans lequel le Christ se rend à la maison de Jaïre et, prenant sa fille – qui était morte – par la main, lui dit : « Lève-toi ! ». Et il a ajouté : « Seigneur Dieu, prends le Liban par la main et dis-lui : lève-toi ! ». Ensuite, le pape a invité les personnes présentes à un moment de prière silencieuse.

Le communiqué officiel du Saint-Siège publié en italien et en français indique que « les relations historiques entre le Saint-Siège et le Liban » et « le rôle important joué par l’Église catholique dans ce pays » ont été au cœur « des entretiens cordiaux » avec le Premier ministre.

Il a également été question de « la situation que le peuple libanais vit actuellement, en particulier de la crise politique et des conditions socio-économiques, souhaitant que la justice, les réformes nécessaires et le soutien de la communauté internationale contribuent à améliorer le sort du Pays des Cèdres ».

Pendant les rencontres il a été encore une fois redit « combien il est important de promouvoir non seulement la notion de pleine citoyenneté pour tous les Libanais, mais aussi la coexistence pacifique, afin que le Liban continue d’être un message de paix et de fraternité qui s’élève du Moyen-Orient ».

Durant le traditionnel échange de cadeaux, Najib Mikati a offert au pape une brique de l’église melkite du Saint-Sauveur, gravement endommagée lors de l’explosion du 4 août 2020 dans le port de Beyrouth.

Et le pape a béni différents objets de dévotion apportés par le Premier ministre.

De son côté, le pape François a offert au Premier ministre les principaux documents du pontificat, dont le message pour la Journée mondiale de la paix, un livre sur la « Statio Orbis » du 27 mars 2020 – la prière pour demander la fin de la pandémie -, et la Déclaration sur la Fraternité humaine signée à Abu Dhabi.

Le pape a aussi offert un moulage en bronze représentant des ouvriers occupés à la vigne et portant l’inscription : « Que le fruit de la vigne et du travail de l’homme devienne une boisson de salut pour nous ».

M. Najib Mikati, l’ancien chef du gouvernement du Liban (2011-2014), a été rappelé au poste de Premier ministre en septembre dernier, après une longue période de paralysie politique. Il est âgé de 65 ans, et c’est un musulman sunnite comme le veut la Constitution libanaise pour ce poste.

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel