Angélus du 29 juin 2021 © Vatican Media

Angélus du 29 juin 2021 © Vatican Media

160 ans de L’Osservatore Romano : «fidélité et créativité», le salut du pape

Print Friendly, PDF & Email

Paroles après l’angélus (Traduction intégrale)

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

«Poursuivez votre travail avec fidélité et créativité» : ce sont les encouragements du pape à l’occasion des 160 ans de la première édition de L’Osservatore Romano, le 1er juillet 2021.

Lors de l’angélus du 29 juin – pour la fête des apôtres Pierre et Paul – le pape a évoqué cet anniversaire du « journal du parti », a-t-il dit avec humour. Il a aussi appelé à s’unir à la prière pour le Liban le 1er juillet, et a adressé des voeux pour les 70 ans de sacerdoce du pape émérite Benoît XVI.

Voici notre traduction de ses paroles après la prière mariale qu’il a célébrée place Saint-Pierre.

Paroles du pape après l’Angelus

Chers frères et sœurs,

Après-demain, jeudi 1er juillet, une journée spéciale de prière et de réflexion pour le Liban se tiendra ici, au Vatican. Avec les chefs de toutes les Eglises présentes dans le Pays des Cèdres, nous nous laisserons inspirer par la Parole de l’Ecriture qui dit : « Le Seigneur a des pensées de paix » (Jr 29, 11). Je vous invite tous à vous unir spirituellement à nous, en priant pour que le Liban se relève de la grave crise qu’il traverse et pour qu’il montre à nouveau au monde son visage de paix et d’espérance.

Le 1er juillet, ce sera le 160ème anniversaire de la première édition de L’Osservatore Romano, le « journal du parti », comme je l’appelle. Tous mes vœux et merci beaucoup pour votre service. Poursuivez votre travail avec fidélité et créativité.

Et aujourd’hui, pour nous, c’est un anniversaire qui touche notre cœur à tous : il y a 70 ans, le pape Benoît était ordonné prêtre. [Applaudissements] A toi, Benoît, cher père et frère, notre affection, notre gratitude et notre proximité. Il vit dans le monastère, un lieu voulu pour héberger la communauté contemplative ici, au Vatican, pour qu’elles prient pour l’Eglise. Actuellement, c’est lui, le contemplatif du Vatican, qui dépense sa vie en priant pour l’Eglise et pour le diocèse de Rome, dont il est l’évêque émérite. Merci, Benoît, cher père et frère. Merci pour ton témoignage crédible. Merci pour ton regard continuellement tourné vers l’horizon de Dieu : merci !

Je vous salue tous de tout cœur, pèlerins italiens et de divers pays ; mais aujourd’hui, je m’adresse particulièrement aux Romains, en la fête de nos saints patrons. Je vous bénis, chers Romains ! Tous mes vœux pour la ville de Rome : afin que, grâce à votre engagement à tous, celui de tous les citoyens, elle soit vivable et accueillante, que personne ne soit exclu, que l’on prenne soin des enfants et des personnes âgées, qu’il y ait du travail et que celui-ci soit digne, que les pauvres et les plus petits soient au cœur des projets politiques et sociaux. Je prie pour cela. Et vous aussi, très chers pèlerins de Rome, priez pour votre évêque. Merci.

Bonne fête à tous ! Bon déjeuner et au revoir !

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

Share this Entry

Hélène Ginabat

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel