Fresque du Sacré Coeur, Visitation, Paray-le-Monial (France @ popesprayer.va

Fresque du Sacré Coeur, Visitation, Paray-le-Monial (France @ popesprayer.va

La confiance dans le Coeur du Christ et le Coeur immaculé de Marie

« Jésus doux et humble de coeur, transforme nos coeurs »

Share this Entry

Le pape François exhorte à la confiance dans le Coeur du Christ et il évoque le Coeur immaculé de Marie, dans deux tweets pour la solennité du Sacré-Coeur, vendredi 11 juin, et pour la fête du Coeur de Marie, samedi 12 juin 2021.

Dans le premier message, le pape recommande une prière au Sacré-Coeur: « J’invite chacun de vous à regarder avec confiance le Sacré-Coeur de Jésus et à répéter souvent, surtout durant ce mois de juin: « Jésus doux et humble de coeur, transforme nos coeurs et apprends-nous à aimer Dieu et le prochain avec générosité ». »

Le Coeur de Marie

La fête du « Cœur immaculé de Marie » est célébré le samedi de la troisième semaine après la Pentecôte, le lendemain de la solennité du Coeur du Christ.

Le Cœur immaculé de Marie est le symbole de sa personne, de sa foi, de sa confiance et de l’accueil du Christ, de sa pureté en tant qu’Immaculée-Conception.

Au XVII° siècle déjà, saint Jean Eudes propagea cette dévotion en l’unissant à celle du Cœur de Jésus. Au XIXème siècle, une fête du « Cœur très pur de Marie » existait en certains endroits, au samedi après la fête du Sacré-Cœur.

Le pape Pie XII, en 1942, en pleine guerre mondiale, a consacré le genre humain au Cœur Immaculé de Marie – en réponse au message de la Vierge à Fatima en 1917 -. Il a ensuite étendu cette fête à l’Église universelle, en 1944, en la fixant au 22 août dans l’octave de l’Assomption, dans le désir d’obtenir  « la paix des nations, la liberté de l’Église, la conversion des pécheurs, l’amour de la pureté et la pratique des vertus ».

Le 25 mars 1984, en la fête de l’Annonciation, place Saint-Pierre, et en communion spirituelle avec tous les évêques du monde, le pape Jean Paul II a évoqué le Fiat prononcé par Marie au moment de l’Annonciation, il a consacré  tous les hommes et tous les peuples au Cœur immaculé de Marie.

Un acte de confiance renouvelé par le pape François le dimanche 13 octobre 2013, Place Saint-Pierre également.

Dans le second tweet, le pape François souligne en effet l’importance des « mystères de Jésus médités en prière » par Marie: « Le cœur de Marie est comme une perle d’une splendeur incomparable, formée et polie par l’accueil patient de la volonté de Dieu à travers les mystères de Jésus médités en prière. #CœurImmaculédeMarie« 

Les saints de la fresque de Paray-le-Monial

« Le Cœur Sacré de Jésus est symbole de l’amour divin, centre où tout converge et qui embrasse tout. L’Eglise contemple le cœur du Sauveur de l’humanité et se laisse guider par lui jusqu’au plus profond du mystère de l’amour où se rencontrent l’homme et Dieu. Il est fêté le troisième vendredi après la solennité de la Pentecôte, en 2021 le 11 juin. La dévotion au Sacré Cœur nous invite à fixer notre attention sur ce cœur aimant, compatissant et miséricordieux qui révèle le cœur de Dieu », indique le site de l’Eglise catholique en France.

Le site rappelle l’origine de la fête: « Née en Bourgogne en 1647, Marguerite entre chez les Visitandines de Paray-le-Monial (France) à 24 ans. Elle reçoit très tôt les apparitions de Marie et de Jésus, qui l’exhorte à adorer son Cœur Sacré, d’où l’institution de la fête homonyme. »

Sur la fresque de la chapelle de apparitions à la Visitation de Paray-le-Monial sont représentés des sainte, bienheureux ou spirituels ayant eu un lien spécial au Coeur du Christ, et en premier la Vierge Marie, en haut à droite, mais aussi, toujours sur la droite en descendant : saint Paul de Tarse, saint François de Sales, sainte Jeanne de Chantal – les deux fondateurs de la Visitation – le p. Mateo Crawley-Boevey (Pérou-Chili), apôtre du Sacré-Cœur, fondateur de l’adoration nocturne et de l’intronisation du Sacré-Cœur dans les familles (1875-1960).

Devant le Christ : sainte Marguerite-Marie.

A gauche, à partir d’en haut: saint Jean l’Evangéliste, saint François d’Assise, le  bienheureux Charles de Foucauld, saint Jean Eudes, saint Claude La Colombière, conseiller spirituel de sainte Marguerite-Marie.

La prière des évêques de France

Lors de leur Assemblée plénière de juin 2020, les évêques de France ont adressé au Sacré-Cœur une prière pour accompagner la France qui se relève de la crise sanitaire du printemps 2020. Ils sont heureux de partager leur prière avec tous pour qu’à l’approche de la fête du Sacré Cœur de Jésus (le 19 juin prochain) et en ces temps de transition et de renouveau, tous les catholiques de France demandent avec persévérance au Seigneur les dons de la confiance, de la paix et d’un engagement renouvelé dans la foi et le service de tous.
Dans son discours de clôture de l’Assemblée, Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort a confié cette prière “spécialement aux communautés religieuses, aux monastères, aux personnes consacrés et consacrées : vivant dans la pauvreté, la chasteté et l’obéissance en en ayant fait le vœu, ils et elles sont le signe de la libertas Ecclesiae, la liberté de vivre autrement que le monde, non pour condamner le monde mais plutôt pour aider les hommes et les femmes à s’ouvrir à l’espérance d’une vie plus humaine qui soit divinisante.”

« Cette prière, ajoute la même source, a été également prononcée lundi 8 juin 2020, en la basilique consacrée au Sacré Cœur du Christ et édifiée avec la participation de fidèles de tous les diocèses de France, sur la colline de Montmartre, où les martyrs ont versé leur sang pour confesser le nom du Seigneur, par les membres du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, en communion avec tous leurs frères évêques. Ils se sont rendus à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre – qui fête le centenaire de sa consécration –, pour un temps d’adoration eucharistique, d’action de grâce et d’intercession. »

 

Prière des évêques de France

Seigneur Jésus,

notre lumière, notre force, notre paix, notre joie,

après ces mois d’épreuve sanitaire,

en communion avec tous nos frères et sœurs dans la foi,

nous nous confions à toi.

Nous te confions ceux qui sont morts et ceux qu’ils laissent dans le chagrin.

Nous venons aussi te rendre grâce et te confier notre pays.

Sois béni

d’avoir été à nos côtés alors que nous traversions l’épreuve de la pandémie,

comme tu nous as protégés en bien d’autres circonstances de notre histoire.

Sois béni

pour la prière que ton Esprit a maintenue vivante

alors que ceux qui croient en toi ne pouvaient se rassembler pour te célébrer.

Sois béni

pour les multiples gestes fraternels à l’égard des plus démunis

et pour le dévouement des soignants

et de tous ceux qui, dans la discrétion, ont permis notre vie quotidienne.

Sois béni

pour l’accompagnement des malades et le soutien aux familles éprouvées.

Sois béni

pour l’engagement de ceux qui doivent veiller

sur toutes les composantes de notre communauté nationale.

Nous t’en prions,

accorde maintenant à tous la grâce du discernement et de la détermination

pour mettre en œuvre les conversions nécessaires

et faire face aux difficultés économiques, aux défis et aux opportunités de la période à venir.

À chacun des membres de ton Église,

accorde d’être attentif à tous et d’annoncer ton Évangile.

Seigneur Jésus,

remplis-nous de l’amour qui jaillit de ton Cœur transpercé,

libère-nous de toute peur,

fais de nous des témoins de l’espérance dont tu nous rends capables,

jusqu’au jour où tu nous accueilleras dans la Cité céleste. AMEN.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel